La chronique de Jean-Philippe de Garate
06H50 - mercredi 15 avril 2020

15.IV.19 – 15.IV.20. Belle Dame… Revenez-nous !

 

Les 15 et 16 avril 2019, durant quinze heures, la charpente de Notre-Dame de Paris a été réduite en cendres par un incendie. Nous étions des dizaines, des centaines de millions, partout dans le monde, à ne pas comprendre. Quinze heures ! Les poutres de chêne, d’un diamètre d’un mètre, qui avaient résisté à tant d’événements météorologiques depuis mille ans, alimentaient un feu qu’on aurait trouvé beau ailleurs, avec ses flammes vertes, oranges, rouges. Tout ce que l’on sait de la structure si sophistiquée, si précieuse mais surtout, si puissante de la cathédrale capitale s’est trouvée à terre. Les artisans connaisseurs de la cathédrale, ont certifié le bois des charpentes « dur comme de la pierre ». Et nombreux ont été les experts à se poser la légitime question : que s’est-il vraiment passé ?

Comme toujours, ce qui s’est passé, c’est le temps. Un an et des événements traumatiques ont relégué en arrière-plan l’étendue du désastre.  Faut-il le rappeler ? Les flammes ont détruit la flèche, les toitures de la nef, du transept et la charpente. Mais ce n’est pas tout : en s’effondrant, la flèche a entraîné l’effondrement de la voûte et de la croisée du transept, mais aussi d’une partie de celle du bras nord et de celle d’une travée de la nef.

L’église, libérée de son « cerclage », est devenue une chose fragile. Et cette mère protectrice est apparue soudain comme une possible ruine. Elle pourrait s’effondrer. L’Eglise catholique, bien sûr, s’en est émue… mais pas seulement ! Pour se contenter d’un seul exemple, le très radical socialiste, laïc et anticlérical    Edouard Daladier s’était rendu, à la déclaration de guerre de 1939, en ce lieu. Et les Parisiens, bien d’autres, pas tous chrétiens, ont des siècles durant allumé des cierges, en hommage pour cette Belle Dame devant laquelle s’accumulent les fleurs.

Victor Hugo et tant d’autres avaient depuis longtemps nationalisé ce lieu unique, pas vraiment pour sa beauté extérieure – Strasbourg, Reims, Amiens ou Chartres sont bien plus élancées- mais pour son atmosphère unique : une profondeur, une douceur qui, immédiatement, saisissait le visiteur. L’ombre des pierres, comme les rides d’une mère, se trouvait transpercée de lumière, d’un regard d’amour.

Le temps est passé, on ignore à peu près tout du niveau d’avancement des travaux et par charité, on oubliera la parole présidentielle s’engageant à refaire en cinq ans ce qui avait nécessité des siècles. Las Vegas, et son syndrome du jackpot, demeurent décidément à l‘Ouest.

On a d’autant plus passé sous silence l’importance du désastre que sur la même place, la même année 2019, le 3 octobre, un autre événement – l’assassinat terroriste en pleine préfecture de police de Paris de trois personnes, avec deux blessés graves- faisait vaciller notre monde. Rien n’était plus sûr, dans notre Cité ! Les couteaux égorgeant les hommes après le feu dévorant …

Et puis, avec 2020, la chauve-souris est arrivée, la nuit est tombée… et la mort se prétend aujourd’hui maîtresse du monde, les hommes reclus comme des taupes. Même les églises ont dû, comme les autres lieux de culte, renoncer aux célébrations et accueillir tant de nos semblables perdus.

15 avril 2019-15 avril 2020. Un an et trois horreurs. Mais osons-le dire ! Ce n’est pas grave ! Non, ce n’est pas grave ! Alésia, Waterloo, la peste noire ou brune, le choléra et autres Ravaillac, vous vous rappelez ? Jamais nous ne cèderons devant la mort et ceux qui la supportent.

Belle Dame, revenez-nous… Nous vous attendons.

 

Jean-Philippe de Garate et Michel Taube

Directeur de la publication