Monde
07H55 - dimanche 8 mars 2020

Sois belle et ouvre-la et le Prix des Femmes dans la science L’Oréal – UNESCO avec Régina Abotsi

 

Comme en 2018, Opinion Internationale inaugure, à l’occasion de la Journée mondiale de la femme, une série hebdomadaire de portraits d’une vingtaine de femmes scientifiques en Afrique récompensées par le Prix des Femmes dans la science l’Oréal – UNESCO. Ce prix prestigieux permettra aux lauréates d’obtenir des fonds et une visibilité mondiale qui sont nécessaires à toute recherche scientifique. Ces jeunes doctorantes sont toutes en passe de devenir de grandes scientifiques. C’est pourquoi L’Oréal et l’UNESCO ont décidé, depuis quelques années déjà, de féliciter et d’encourager les femmes du continent africain désireuses de prendre une part importante à la construction de l’Afrique et du monde de demain.

Aujourd’hui Régina Abotsi du Ghana.

Régina Abotsi est une jeune doctorante originaire du Ghana. Désormais, elle étudie en Afrique du Sud où elle a obtenu une bourse d’étude pour sa recherche sur les effets du traitement à long terme par l’azithromycine sur le microbiote respiratoire d’enfants infectés par le VIH et atteints de maladies pulmonaires chroniques. Cette fragilité pulmonaire est très fréquente chez les enfants atteints du VIH et elle se développe principalement en Afrique subsaharienne.

Les recherches dans ce domaine sont donc d’autant plus pertinentes que les causes de ce mal restent inconnues. C’est pour cette raison que la chercheuse a déjà obtenu plusieurs prix destinés à soutenir ses recherches.

La jeune femme, qui dit avoir toujours été passionnée par le pouvoir des traitements médicaux, qu’ils soient chimiques ou naturels, compte bien ne pas s’arrêter à son doctorat. « Je souhaiterais obtenir une bourse postdoctorale afin d’acquérir les dernières compétences et technologies en matière de résistance aux antimicrobiens et de recherche sur le microbiome humain. ».

La jeune scientifique souhaite par la suite pouvoir aider les femmes à entrer dans le monde des sciences et se convaincre de l’importance de fonder la recherche sur des preuves et sur des volontés novatrices.

Tout un programme donc pour cette doctorante qui a déjà su faire ses preuves.

 

Maïa Minnaert

Coronafiction. Feuilleton (1)

« La vie est une histoire pleine de bruit et de fureur racontée par un enfant »  Citation apocryphe 8 septembre 2020 Hier au soir maman est morte. Papa l’a tuée. Quelqu’un…

La science-fiction au secours de la gestion des crises

Le site gouvernemental intitulé « Risques, prévention des risques majeurs » décrit les différentes étapes d’une gestion de crise. Cela va de sa survenance, en passant par l’activation de la cellule interministérielle de crise,…