Monde
09H59 - jeudi 26 septembre 2019

Pour quel candidat à la Mairie de Paris votent les entreprises parisiennes ? Un sondage CPME Paris Ile-de-France – Ifop auprès des patrons parisiens

 

451 chefs d’entreprises parisiens ont été sondés en septembre par l’Ifop et Frédéric Dabi pour la CPME Paris Ile-de-France présidée par Bernard Cohen-Hadad [notre photo].

Pour 38% des entrepreneurs de la capitale, aucun des candidats à la Mairie de Paris n’est perçu comme pro-business. Mais parmi eux, c’est Benjamin Griveaux qui sort – légèrement – du lot à 28%, Rachida Dati à 24%, Anne Hidalgo à 23%, Cédric Villani à 21%, Pierre-Yves Bournazel à 6%, Gaspard Gantzer à 3%, et David Belliard à 2%.

Pour une élue socialiste, Anne Hidalgo a plutôt la cote chez les chefs d’entreprises : pour des électeurs généralement plutôt à droite, 1 sur 2 à Paris est satisfait de l’action d’Anne Hidalgo.

Car la Maire de Paris, c’est important pour les chefs d’entreprise parisiens et l’attractivité économique de la capitale ! Deux fois plus que le Conseil régional dont sa présidente Valérie Pécresse essaie pourtant depuis trois ans de se poser en championne de l’action économique.

68% des entrepreneurs se disent intéressés par la campagne des municipales. Leurs revendications seront-elles au cœur de la campagne ? Comme pour les Parisiens dans leur ensemble, ils se plaignent massivement de l’action de la Ville en matière de propreté (65% insatisfaits), de logement (72%), de stationnement (86%, et de circulation (88%).

De quoi nourrir les programmes des candidats et de les encourager à faire du « dynamisme économique », le mot clé de ce sondage, l’un des axes principaux de la prochaine mandature.

 

Michel Taube

Directeur de la publication

Contre Trump. L’édito de Michel Taube

L’invasion du nord de la Syrie par la Turquie et les sanctions commerciales contre l’Europe donnent au président américain de nouvelles occasions de révéler sa véritable personnalité.
Michel Taube