Edito
18H04 - samedi 25 mai 2019

Le sens d’un Iftar républicain. L’édito de Michel Taube

 

Ramadan est un mois sacré pour les musulmans croyants et/ou pratiquants. L’occasion d’une introspection sur soi, d’une rupture avec « la prison des habitudes », mais aussi d’une ouverture aux autres, de générosité et d’altruisme, enfin de retrouvailles familiales. Chaque jour, le jeûne est rompu au coucher du soleil par un moment gustatif et convivial. C’est l’Iftar (ou Iftour).

A quelques jours de la fin de Ramadan, Opinion Internationale vous propose, musulmans et non musulmans, de vivre le 31 mai un Iftar, un moment de partage, de communion fraternelle comme il s’en tient de multiples dans les derniers jours de ce mois de jeûne.

Mais nous vous proposons un Iftar façon Opinion Internationale, c’est-à-dire républicain, auquel participeront plusieurs officiels et notamment Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l’Islam de France. L’occasion de délivrer un message : la deuxième religion de France a pleinement sa place dans le corps républicain français. Cette reconnaissance est une des deux conditions du contrat historique que nous devons bâtir pour un Islam de France. La seconde est le rejet par les musulmans de France et l’ensemble des Français, sans réserve, sans compromis, sans silence, de l’islam politique (ses racines idéologiques comme ses dérives violentes), celui « qui veut faire sécession » comme le dénonçait le président de la République Emmanuel Macron le 25 avril.

Comme tous les monothéismes auparavant et aujourd’hui encore, l’islam doit se laïciser, se séculariser, se franciser pour ce qui est de notre pays. Au nom des valeurs de paix, de joie et de beauté que porte l’Islam comme les autres grandes spiritualités. Au nom des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qu’incarne la France. Au nom de l’égalité entre les femmes et les hommes, au nom des libertés qui nous sont chères.

Et puisque c’est souvent autour de bonnes tables que se surmontent les incompréhensions et les malentendus et que se que se nouent les accords historiques, Opinion Internationale vous invite à partager cet Iftar républicain dans une bonne table parisienne, la Maison Noura, table libanaise – cet autre pays cosmopolite comme la France.

De même que nous avons déjà célébré Pâques et le Nouvel an pour une branche du bouddhisme, Opinion Internationale organisera des rencontres conviviales comme cet Iftar du 31 mai pour Roch Hachana (le Nouvel An juif), Norouz (le Nouvel An iranien et perse) et d’autres fêtes à caractère universel.

 

Michel Taube

 

Directeur de la publication

Black Yellow Friday ! L’édito de Michel Taube

Il n’y a pas à dire : en business, les Ricains savent faire ! Alors que débutent les achats de Noël (fête initialement religieuse que l’oncle Sam a transformée en foire aux cadeaux apportés…
Michel Taube