Esprit Sports
Monde /
12H23 - mardi 9 août 2016

Quel public participe aux Jeux de Rio ?

mardi 9 août 2016 - 12H23

Avec des tribunes grosso modo bien fournies depuis l’ouverture des Jeux, les organisateurs ont joué gros pour en arriver là… En avril dernier, soit 4 mois avant le début de la compétition, le gouvernement brésilien s’était inquiété des faibles ventes de billets pour assister à la compétition. A l’époque, seulement la moitié des places mises en vente avaient trouvé preneurs, selon le porte-parole du comité d’organisation, Phil Wilkinson. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Le légendaire stade Maracaña de Rio sera-t-il plein pendant les JO ? - Crédit photo : U. Da Guma.

Le légendaire stade Maracaña de Rio – Crédit photo : U. Da Guma.

 

Quinze jours à peine avant la cérémonie d’ouverture, le jeudi 22 juillet dernier a rassuré le comité d’organisation des Jeux Olympiques. Ce jour-là, 100.0000 places se sont vendues en quatre heures et demi, preuve de l’engouement de dernière minute du public pour les Jeux. Un soulagement pour le directeur de la billetterie de Rio 2016, Donovan Ferreti, qui a déclaré à l’AFP : «Nous sommes très heureux de la ruée vers les tickets olympiques d’aujourd’hui. Nous savons que les Brésiliens achètent à la dernière minute et c’est fantastique de voir que l’excitation et l’attente des Jeux culminent désormais. » Avant cette opération massive, les ventes des 4,4 millions de tickets déjà acquis avaient déjà rapporté 978 millions de réaux (300 millions de dollars), soit 93% de l’objectif visé.

Les achats de dernière minute s’expliquent par les problèmes économiques récents du Brésil, mais aussi par les inquiétudes du public étranger au sujet du virus Zika, qui frappe le pays depuis fin 2015. Et si le gouvernement comme les organisateurs s’étaient inquiétés de la faible mobilisation du public, les spectateurs ont finalement été au rendez-vous.

 

Des tarifs globalement abordables

L’autre grande interrogation concernant le public des Jeux de Rio fut l’accessibilité aux classes sociales les plus pauvres. Dès 2014, le Comité Olympique s’était montré concerné par la question, et avait annoncé avoir « prévu des prix aussi abordables que possible ». Les organisateurs ont proposé 3.8 millions de billets au prix de 70 réaux brésiliens (23€) ou moins. Les billets les moins chers coûtent 40 réaux, soit moins de 15€. Pour rappel, le salaire minimum mensuel au Brésil est de 880 réais, soit 207€ au 1er janvier 2016.

Des tarifs relativement abordables, en nette baisse par rapport aux précédents JO de Londres en 2012. A l’époque, les places les plus chères pour la finale du 100m masculin d’athlétisme s’étaient vendues autour de 900€. Les places les mieux placées pour la finale de Rio coûteront 420€. Si les billets pour certaines épreuves sont tout de même chers, le public plus modeste a tout de même sa place à Rio, ce qui n’avait pas forcément été le cas lors de la Coupe du Monde de football en 2014.

Finalement, le public des Jeux de Rio 2016 est au rendez-vous, même si les billets se sont vendus dans les derniers instants. Les prix sont restés globalement raisonnables pour une compétition de cette envergure, ce qui est également une satisfaction.

 

Va jouer à la Barbie !

Filles et garçns juent au football - Crédit photo : Pixabay
Aujourd’hui les filles ont donc leur place dans le mode du sport mais quelques jours avant l’ouverture des prochains JO à Rio de Janeiro, certaines réalités soulèvent encore des interrogations.