Esprit Sports
France /
10H14 - jeudi 9 juin 2016

Aude Lemordant, tête en l’air et pieds sur terre

jeudi 9 juin 2016 - 10H14

Aude Lemordant aime affirmer que « le cockpit est le plus beau bureau de la terre ». Quoi de plus logique pour cette Grenobloise de trente-quatre ans qui n’aime rien tant qu’être « en l’air et découvrir plein de choses », passant aisément d’un long courrier à son propre avion, « un extra 330SC, monoplace, 600kg/330CV de construction allemande ».

Aude Lemordant

Aude Lemordant – Crédit photo : Breitling SA

Championne du monde à multiples reprises dans différentes catégories de voltige aérienne (individuel, par équipe, freestyle) et pilote de compagnies aériennes depuis l’âge de vingt-deux ans (elle a commencé sur des Airbus en 2004 avant de voler pour Boeing en 2010), Aude avoue avoir toujours été « attirée par ce qui vole ». Parce qu’elle « n’aime pas perdre de temps dans la vie », et que « le plus difficile est de ralentir et d’être patiente », mais aussi pour cette double orientation longs courriers/voltige aérienne qui continue de la forger.

Ce sont « deux façons de voler qui paraissent aux antipodes mais se ressemblent beaucoup dans les principes de pilotage » précise l’Avignonnaise d’adoption. « Chacun demandant dans son domaine rigueur, précision, entraînement avec comme maître mot la sécurité. […] Deux activités très différentes mais qui enrichissent l’expérience générale en tant que pilote. »

Sept mille heures de vol plus tard (cinq cents pour la voltige aérienne), la successeure de Jacqueline Auriol dans le cœur des Français continue d’étonner ses collègues hommes dans cette discipline mixte qu’est la voltige aérienne. En enchaînant figures illimitées (programmes connus/inconnus/freestyle) dans un cube de 1 000 mètres de côté. Et en supportant des facteurs de charge (accélérations positives et négatives) de +10/-10G, même si, consent-elle, sa limite physique en négatif « se situe autour des -8G ».

Pourquoi ? Pour « progresser, toujours progresser et apprendre à mieux se connaître » justifie Aude, comme pour démontrer à nouveau que les plus grand(e)s font généralement preuve d’une humilité sans faille. Le but atteint, cette membre de l’équipe de France Unlimited (plus haute catégorie en voltige aérienne), pourra enfin se tourner vers d’autres avions (de collection, hydravions, hélicoptères…) et se mettre à la voile. La terre ferme ? Elle la laisse à sa sœur… guide de haute montagne à Chamonix !