Esprit Sports
France /
10H27 - jeudi 28 avril 2016

Nicolas Prost : « La Formule E est l’un des championnats les plus relevés au monde »

jeudi 28 avril 2016 - 10H27

Son père Alain est quatre fois champion du monde de Formule 1, lui pourrait devenir un crack de la Formule E, championnat de monoplaces électriques passé pour la première fois par Paris samedi dernier.

Crédit photo : Henry Mineur

Crédit photo : Henry Mineur

Rencontre avec Nicolas Prost, aussi combatif sur un circuit qu’avenant et disponible en dehors.

Pourquoi avoir choisi la Formule E ?

Côté sportif, c’est l’un des championnats les plus relevés au monde (Ndlr : dont le niveau est l’un des plus élevés), aussi bien en termes de pilote que par équipes. Faire partie d’un programme constructeur avec Renault est évidemment fantastique et, personnellement, j’ai toujours été attiré par les nouvelles technologies et l’électrique.

Qu’appréciez-vous le plus dans ce nouveau type de véhicules, en dehors de l’aspect écologique ?

Le moteur électrique a un couple constant et est parfaitement linéaire, c’est vraiment appréciable en tant que pilote car on peut maîtriser la puissance avec beaucoup de précision.

La prochaine étape passe-t-elle forcément par une autonomie complète des monoplaces pendant la course ?

Je pense que c’est préférable mais pas indispensable. Pour moi le plus important, c’est de montrer le gain en efficience.

Roulez-vous en voiture électrique au quotidien ?

Oui, j’ai une Zoe dont je me sers tous les jours pour mes déplacements.

Vous avez aussi participé aux 24 heures du Mans et au championnat WEC d’endurance, croyez-vous qu’il est possible de rendre ces deux disciplines totalement électriques ?

Je ne pense pas à court terme. Comme pour les voitures de route, je pense que les systèmes hybrides sont plus adaptés aux longues distances. Mais à long terme, qui sait ?

Quel est le défi le plus important pour vous : devenir le deuxième (après Nelson Piquet Jr l’an dernier) fils de champion de F1  à remporter le championnat de Formule E ou conserver le titre constructeurs acquis avec l’écurie Renault e.dams ?

Personnellement, je voudrais gagner le titre pilote mais le début de championnat a été très compliqué pour moi… Il vaut donc mieux que je me concentre sur le titre de l’équipe.

Est-ce plus difficile de s’appeler Prost quand on pratique un sport mécanique ?

Cela a toujours été comme ça pour moi, alors je ne peux pas comparer !

Votre père, qui dirige l’écurie e.dams-Renault, est-il plus exigeant avec vous qu’avec les autres pilotes ?

Il faut demander à Séb (Ndlr : Sébastien Buemi, son coéquipier au sein de l’écurie Renault e.dams) ! Mais je pense qu’il est très exigeant avec moi…