Esprit Sports
Asie /
15H17 - jeudi 17 mars 2016

JO 2018, PyeongChang sur la bonne voie

jeudi 17 mars 2016 - 15H17

Dans un communiqué de presse diffusé hier, la présidente de la commission de coordination du Comité international olympique, Gunilla Lindberg, s’est dite « satisfaite de la bonne direction prise par le comité d’organisation alors que les préparatifs des Jeux s’intensifient dans les deux dernières années avant la manifestation ».

Les représentants de PyeongChang lors de l’élection de la ville hôte en 2011 - Crédit photo : Korean Culture and Information Service

Les représentants de PyeongChang lors de l’élection de la ville hôte en 2011 – Crédit photo : Korean Culture and Information Service – Wikimedia Commons

 

 

Elle a cependant précisé « qu’il y a encore beaucoup à faire, mais PyeongChang 2018 est sur la bonne voie pour offrir une fantastique édition des Jeux olympiques d’hiver à la République de Corée et au monde. Nous sommes ravis de ce que nous avons vu et entendu au cours de notre visite. »

Cette sixième visite organisée du 14 au 16 mars a donc permis à Yang-ho Cho, président du comité d’organisation de PyeongChang 2018, de rassurer le CIO. Ce dernier a d’ailleurs confié : « Ces quelques jours de réunions avec la commission de coordination ont été très productifs pour nous tous, nous permettant de recevoir des commentaires et conseils constructifs. Alors que nous entrons dans la phase opérationnelle des Jeux, une phase décisive, je tiens à remercier le CIO et les Fédérations internationales pour leur encadrement et leur soutien constants. Le solide partenariat que nous avons noué est déterminant pour notre succès. » Avant d’ajouter : « Comme nous avons pu le voir avec l’organisation des premières épreuves tests, notre coopération permanente est essentielle […]. Grâce à notre étroite coopération, nous garantirons une formidable édition des Jeux olympiques et paralympiques en 2018. »

Durant ces trois jours, la délégation du CIO a pu visiter de nombreux sites et évoqué avec les organisateurs les aspects liés à la préparation des jeux, dont l’expérience des athlètes, la planification de l’héritage, la durabilité et le transport ainsi que les plans pour les Jeux paralympiques.

Le Comité international olympique a pu ainsi s’assurer que la construction de l’installation Ice Arena et des autres sites de compétition se déroulait conformément à l’agenda prévisionnel. Un point essentiel après le plébiscite de PyeongChang comme ville hôte en 2011 (63 voix contre 25 à Munich et 7 à Annecy), soutenue par Samsung et aussi par le CIO. Le propos était notamment d’ouvrir l’Asie à la culture des sports d’hiver…