Monde / World
Monde /
11H22 - lundi 13 juillet 2015

Première étape de l’Interfaith Tour dans une Grande-Bretagne interconfessionnelle

lundi 13 juillet 2015 - 11H22

 

4 jeunes français ont entamé un tour du monde qui va les emmener pendant 10 mois dans … pays. Autant d’étapes à la recherche d’expériences de dialogue inter-religieux, autant de passerelles pour la compréhension et le respect mutuel. A chaque étape, Opinion Internationale publiera un de leurs témoignages. Premier témoignage de Lucie Neumann en Grande-Bretagne.

 

104)

Quatre acteurs interreligieux lors d’un évènement pour la mémoire de Srebrenica.

 

Etape 1, Grande-Bretagne. Le témoignage de Lucie Neumann :

Nous avons quitté Paris il y a un peu plus d’une semaine à la recherche des initiatives interreligieuses à travers le monde. Et nous venons tout juste de quitter notre premier pays-étape, le Royaume-Uni. Nous, c’est Léa (20 ans), Ariane (27 ans), Samir (28 ans) et Lucie (19 ans), quatre Français de différentes confessions, respectivement juive, athée, musulman et chrétienne.

Le Royaume-Uni est un pays à tradition majoritairement anglicane. L’église anglicane est liée à la monarchie depuis sa naissance au XVIème siècle sous le règne d’Henri VIII. Elle succède au catholicisme avec toutes les formes du protestantisme. Ces églises chrétiennes ont cohabité plus ou moins paisiblement entre tolérance, répression et exil pendant des siècles.

Les tendances religieuses actuelles au Royaume-Uni sont les suivantes : chute de la proportion de chrétiens de 13 points de pourcentage en 10 ans pour représenter plus de la moitié de la population ; augmentation des athées de 10 points de pourcentage représentant un quart de la population ; croissance de l’Islam bien que très minoritaire et stagnation de l’hindouisme, du sikhisme, du judaïsme et de bouddhisme.

Nous avons eu l’occasion de rencontrer un grand nombre d’acteurs interreligieux dans ce pays à la fois sécularisé et multiconfessionnel. Les initiatives s’enrichissent de la mosaïque religieuse pour créer des ponts entre les communautés. Par exemple, la « Fayre Share Foundation » a créé la « Collaboration House » avec pour objectif de favoriser le sens de la collaboration et la résolution des conflits. Cet espace est un nouvel éco-système composé d’organisations de bienfaisance interconfessionnelles qui favorisent la compréhension et la coopération entre les religions. Telles que « Faiths Forum for London », « the Council for Christians and Jews » et « Women’s Interfaith Network ».

En cette période de Ramadan, nous avons été témoins de l’initiative musulmane « La Tente du Ramadan ». En plein cœur de Londres, les sans-abri et le grand public, les musulmans et les non-musulmans, sont invités à rompre le jeûne ensemble au crépuscule pendant le mois du Ramadan. Ces repas permettent de répondre à des objectifs de restauration des personnes dans le besoin mais aussi de sensibiliser à l’Islam et de promouvoir une plus grande cohésion.

 

Prochaine étape : la Norvège

 

 

A lire sur Opinion Internationale : L’Interfaith Tour, importer les bonnes pratiques interreligieuses pour favoriser le vivre-ensemble