Le Fil
Arménie /
11H40 - jeudi 12 septembre 2013

Etrange coïncidence en Arménie entre manifester et être passé à tabac

jeudi 12 septembre 2013 - 11H40

Cela fait plusieurs semaines que de célèbres activistes politiques arméniens sont victimes de violences juste après avoir manifesté. Babken Der Grigoryan et Mihran Margaryan fin août, Arman Alexanyan, Haykak Arshamyan et Suren Saghatelyan les 4 et 5 septembre, revenaient de manifestations lorsque des groupes de jeunes hommes les ont tabassés. Alors que certains des agresseurs ont été reconnus, il semblerait que la police n’a pas cherché à les arrêter, et que les plaintes n’ont pas été instruites. Selon Human Rights Watch, il est clair que ces attaques sont une tactique d’intimidation envers les activistes, cherchant à les empêcher d’exercer leur droit de manifester. L’ONG demande au gouvernement de poursuivre en justice les agresseurs afin de répondre à ces attaques de manière forte, en faveur de la liberté d’expression.

C.F.

Russie : Mikhaïl Khodorkovski libéré

Mikhaïl Khodorkovski a été libéré de son camp de détention vendredi 20 décembre, où il aura passé plus de dix ans pour escroquerie et fraude fiscale, selon l’agence privée russe Interfax. Sa…

Irak : Attentat meurtrier à Bagdad

Dix personnes ont été tuées jeudi à Bagdad lorsqu’un kamikaze a déclenché sa charge explosive au milieu de pèlerins chiites, ont rapporté des responsables des services de sécurité. L’attentat s’est produit dans…