L'Amérique peut abolir
Etats-Unis /
06H47 - mardi 30 octobre 2012

Elizabeth Zitrin : « La Californie peut donner une forte impulsion pour l’abolition de la peine de mort aux États-Unis »

mardi 30 octobre 2012 - 06H47

Directrice des projets spéciaux de l’association californienne Death Penalty Focus, Elizabeth Zitrin a accordé une interview à Opinion internationale dans le cadre de la commémoration de la 10e journée mondiale contre la peine de mort lors du Forum mondial de la démocratie de Strasbourg.

 

Avez-vous de grands espoirs de voir les Californiens voter « oui » au référendum d’abolition de la peine de mort prévu en novembre ?

Je suis optimiste quant à l’adoption de la proposition 34(*), même si c’est une campagne dure et difficile. Le centre d’information sur l’opinion publique a récemment publié un sondage indiquant que 50% des Californiens sont d’accord avec notre proposition(*). Une autre étude par Field Poll montre un taux d’approbation d’environ 45%, mais avec 13% d’indécis. La tendance est incontestablement en notre faveur. Ce que ces études nous apprennent, c’est que plus les gens sont informés sur le sujet, et plus ils penchent vers le « oui ».

 

Pensez-vous qu’un succès donnerait un coup de fouet à la cause abolitionniste aux États-Unis ?

J’en suis persuadée. Avec 37 millions d’habitants, la Californie est le plus peuplé des états américains. Mais c’est aussi celui qui compte le plus grand nombre de personnes dans le couloir de la mort : 729. Mais si la Californie, avec sa taille et son influence, abolit la peine de mort, cela changera l’ambiance générale dans le pays. Je pense que cela donnera une forte impulsion en faveur de l’abolition dans les 33 États américains qui conservent encore la peine de mort. Le nombre d’exécutions diminue constamment, et cinq États ont aboli la peine de mort récemment.

 

Pensez-vous que la réélection de Barack Obama favoriserait la lutte contre la peine de mort ?

J’espère que s’il obtient un second mandat, le président Obama aura de nouveau l’occasion d’examiner les défauts de la peine de mort, comme il l’a fait lorsqu’il était membre de la législature de l’Illinois. À l’époque, il était très critique à propos des nombreux dysfonctionnements du système judiciaire de la peine de mort dans son état. J’espère qu’il pourra revenir à une attitude de ce genre.

 

Propos recueillis par Yannick Le Bars

 

(*) La proposition 34, ou Safe California Inititative, est le projet soumis au vote des Californiens dans le cadre d’un référendum d’initiative populaire. La question posée leur propose de remplacer la peine de mort par une peine de prison à perpétuité réelle.