Fukushima notre amour
Japon /
14H55 - lundi 18 avril 2011

« Dans un pays si pacifiste, l’armée se porte au secours d’un Japon sinistré » Entretien avec Edouard Pflimlin, spécialiste de défense.

lundi 18 avril 2011 - 14H55

Depuis un mois, l’armée participe-t-elle – et dans quelles proportions – aux opérations de secours suite au séisme et au tsunami subséquent qui ont ébranlé le Japon ?

EP : « Une partie de l’armée a été déployée. Environ 100 000 hommes sur le terrain (40 % environ des effectifs) et même 180 000 si on compte la logistique arrière. L’armée aidera à réhabiliter les zones touchées par le séisme du 11 mars 2011.

Que représentent les forces d’auto-défense au Japon, et notamment dans l’armée ? Sont elles nombreuses et opérationnelles ?

EP : « Les forces d’autodéfense (FAD) représentent 230 000 hommes et un budget d’une cinquantaine de milliards de dollars. Les FAD est le nom officiel de l’armée japonaise.

Mais elles sont nommées ainsi parce que la Constitution de 1946 interdit en principe une armée. Les FAD sont justifiées notamment par la Charte de l’ONU qui autorise le droit à l’autodéfense.

C’est une armée professionnelle qui compte environ 230 000 hommes. Elle est de plus en plus appréciée, notamment pour ses fonctions en cas de catastrophes.

Dans des pays dont l’héritage historique a réduit le rôle de l’armée (Japon, Allemagne), les missions civiles de l’armée sont-elles plus importantes ? Et l’armée est-elle plus présente du coup au Japon en sécurité civile ou autres missions non militaires ?

EP : « L’armée est en  effet présente dans des domaines liés au civil : prévention du terrorisme, opérations en matière de catastrophes naturelles ou industrielles, selon l’article 83 de la loi sur les FAD.

Où va le monde ? Choisissez un Mot pour dire où doit aller le monde ?

EP : « Communauté / union. Je pense que les pays doivent s’unir face aux défis du XXIème siècle. Ils doivent former une grande communauté de destin. Dans ce contexte, l’Union européenne doit servir d’exemple et s’élargir. »

Propos recueillis par Michel Taube

Le Louvre s’exporte à Fukushima

Le musée de Fukishima. DRLe Louvre à Fuhushima ? Le Louvre à Fuhushima ? Le musée de Fukishima. DR
Le Musée du Louvre est à l’origine d’une initiative culturelle et solidaire avec Fukushima en annonçant au mois de janvier la tenue d’une exposition itinérante dans les régions sinistrées par le tsunami…