Actualité
12H55 - samedi 12 mars 2022

Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées… Et même 2022 brebis ! Reportage photos

 

Ils étaient tous là sur les Champs-Elysées ce dimanche 6 mars : Henri IV et son cheval blanc, des paysans, des chanteurs polyphoniques et surtout 2022 brebis. Bref autant de folies béarnaises qui ont clôturé en beauté un Salon de l’agriculture réussi [cf notre encadré], une édition renouvelée après la parenthèse Covid.

C’est Jacques Pédehontaà, maire de Laàs et vice-président de l’agence d’attractivité et de développement touristiques (AaDT64) Béarn et Pays basque, qui était à l’initiative et le chef d’orchestre de cet événement inoubliable.

Transhumance, pastoralisme, France agricole, des terroirs et fière de l’être, c’est tout un art de vivre à la française que Jacques Pédehontaà et ses amis ont voulu défendre !

Un seul message, Monsieur le Maire : rendez-vous dans un an sur les Champs-Elysées !

Et, en attendant, une petite Parisienne spectatrice et conquise par toutes ces brebis, a composé ce petit poème inspiré de la chanson de Joe Dassin :

A midi ou à minuit

Voilà les brebis

Il y a vraiment tout ce que vous voulez aux Champs-Élysées…

Michel Taube

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Près d’un demi-million de visiteurs au Salon International de l’Agriculture 2022 

L’édition 2022 du Salon de l’Agriculture, réunie à Paris Expo-Porte de Versailles, a rassemblé 4000 animaux et 500 000 visiteurs émerveillés. L’année des retrouvailles.

Bienvenue à la ferme 

À peine entré dans l’enceinte agricole, pas de doute, le public a bien reconnu les odeurs de la ferme et l’ambiance familiale de la campagne. Sur 200 000 m2, la plus grande ferme de France a accueilli les urbains pour huit jours placés sous le signe du terroir. Bien que la bonne humeur ait été au rendez-vous, le contexte géopolitique a affecté en toile de fond les festivités. En raison de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, le Président de la République Emmanuel Macron a écourté sa visite. Toujours très plébiscité par les politiques depuis Chirac, le Salon a également vu défilé la plupart des candidats à la présidentielle, à l’exception notoire de Jean-Luc Mélenchon qui en réprouve le principe même.

Un demi-million de Français sont venus échanger avec les éleveurs et producteurs qui ont à cœur de transmettre leur savoir-faire et le goût pour leur métier devenu essentiel, à une époque où l’on parle de plus en plus de souveraineté alimentaire. Avec comme thématique de fond, « L’agriculture : notre quotidien, votre avenir ! », le Salon entendait bien faire le lien entre ces passionnés et les consommateurs.

Dans les allées du Salon, les visiteurs ont pu comprendre comment est choyée leur nourriture et de voir sa traçabilité. De nombreuses initiatives ont donc été mises en avant pour informer le public des enjeux environnementaux. Le parcours végétal a été conçu dans ce sens. Par ailleurs, en se perdant dans cette géante ferme, vers 12h, une tout autre odeur a pu mettre les estomacs à rude épreuve. Véritable ode au terroir, chaque région était représentée avec ses spécialités et ses traditions. 

Ce qu’il ne fallait pas manquer !

Le Salon International de l’Agriculture est aussi une machine à concours pour les professionnels. En s’entraînant toute l’année, les éleveurs se démènent pour remporter des médailles. Celles-ci représentent un gage de haute qualité et une récompense pour le travail accompli. La région Occitanie ressort décorée de 611 médailles. Quant à la Bretagne, elle réalise son record en décrochant 144 médailles ! Et pour le domaine brassicole, ce n’est pas moins de 43 bières des Hauts-de-France qui ont séduit les jurés. Plaisant à voir, petits et grands ont eu l’occasion de découvrir dans un autre contexte les animaux et produits fétiches des éleveurs. Cette 58e édition réalise donc un bilan très positif pour les exposants ayant gagné reconnaissance et visibilité.

Avide de campagne, le public a pu ainsi vivre de nombreuses expériences. Caresser les vaches (et voir une salle de traite), admirer les moutons, déguster du fromage, s’instruire à la ferme pédagogique ou encore passer à la télé… les activités étaient multiples.

Des rencontres thématiques inédites avec des experts autour de sujets d’actualité tels que la méthanisation, la modélisation mathématique dans l’agriculture, la modernisation des exploitations, etc., ont aussi été proposées pour en apprendre davantage sur les enjeux de l’agriculture. Enjeux pour aujourd’hui et pour demain.  

Fanny David

Directeur de la publication