Actualité culturelle
06H47 - mardi 1 février 2022

Nouvel An chinois : renouveau sous le signe du tigre d’eau

 

Toute l’équipe d’Opinion Internationale vous souhaite un rugissant Nouvel An lunaire dit du calendrier chinois et une belle prospérité sous le signe du Tigre d’Eau.


 

Bonne année (bis repetita) ! L’événement le plus important dans le calendrier chinois se tient en hiver. Pourtant, il est également baptisé « Fête du Printemps ». À l’origine, cette fête agricole était célébrée par les paysans qui attendaient avec impatience l’arrivée des beaux jours. Fixé à la deuxième nouvelle lune qui suit le solstice d’hiver, il tombe cette année le 1er février.

Aujourd’hui, des habitants de l’Empire du Milieu à la diaspora aux quatre coins de la planète, toute la communauté chinoise contribue à faire vivre les traditions liées à cet événement. En premier lieu, chacun est tenu de décorer sa maison, notamment avec le caractère 福 (fú) inversé au-dessus des portes en signe de bénédiction. Inversé pour que la jarre que désigne le premier caractère se déverse dans le foyer. S’il n’est pas facile de posséder sous nos latitudes un arbre kumquat qui symbolise l’espoir de prospérité et de chance, nous pourrons néanmoins orner notre demeure de fleurs de l’abondance et de la réussite sociale : la pivoine.

Les plus jeunes présentent leurs vœux aux aînés qui en lieu et place des cadeaux, offrent aux enfants des enveloppes contenant de l’argent. Ces enveloppes sont toujours rouges, couleur censée effrayer Nian, un monstre qui dévorait les paysans la veille du Nouvel An. Des banderoles écarlates sont aussi accrochées aux fenêtres des maisons. C’est également la raison pour laquelle on fait exploser feux d’artifice et pétards, afin de le tenir éloigné.

Le repas du réveillon se prend en famille avec des symboliques fortes : le poisson, représente l’« abondance », les raviolis, la réunion familiale et le bonheur, tandis que les nouilles, font référence à la longévité. On mange enfin du gâteau de riz gluant ou « Niangao », signe de prospérité pour l’année à venir. Au Chang Palace (10, avenue d’Iena, 75016 Paris), seul restaurant chinois étoilé de la capitale, le Chef Samuel Lee propose du 27 janvier au 1er février un menu spécial Nouvel An à 158 €, avec sashimi « Lo Hei » du Chef, soupe wonton aux langoustines, le fameux canard laqué, suivi d’un homard bleu sauté au gingembre et cébette et d’un filet de bœuf normand sauté à l’ail croustillant, ravioli poulet-crevette à la truffe noire et pour terminer une boule croustillante à la crème.

 Effectuer la danse du dragon fait également partie des incontournables, et l’on peut festoyer dans les rues de Montpellier, de Lyon, de Rennes et de Bordeaux même si les grandes parades ont été interdites pour cause de Covid. Néanmoins, certaines activités permettront de célébrer cette nouvelle année dignement. Thoiry Lumière Sauvages vous fera voyager jusqu’au 6 mars 2022 dans une balade onirique et féerique. Le festival exhibe cette année des illuminations créées notamment par des artistes de la ville de Zigong en Chine, représentant de nombreux animaux et leurs habitats naturels. De son côté, la mairie du 13ème où se concentre la plus grande communauté chinoise parisienne organise plusieurs expositions photographiques. 

Succédant au Bœuf de fer, l’année 2022 est placée sous les bons auspices du signe du Tigre d’eau, porteur de renouveau. Ça tombe bien, nous en avons tous besoin. Le tigre nous apportera énergie et créativité et permettra de démarrer en beauté cette nouvelle année pleine de promesses.

Deborah Rudetzki

Directrice de la Rédaction

TheFork dans un podcast gourmand et engagé !

« Chemin de table » est un nouveau podcast lancé par The Fork. Une écoute pertinente pour une consommation réfléchie, la valorisation du terroir et la transmission des savoirs.
Fanny David

Le gras c’est la vie !

En cette phase de carnaval, où les festivités reprennent après deux années tronquées, profitez du 1er mars pour célébrer avec gourmandise et générosité.
Deborah Rudetzki