Actualité culturelle
06H09 - samedi 13 novembre 2021

Escroqueuse : coup de poing sur la table du diabète

 

Le diabète c’est quoi ? « Un des principaux tueurs au monde » selon l’OMS. Rien que ça. D’ailleurs, on l’appelle aussi « l’autre pandémie ». Mais contrairement à celle qui est sur toutes les lèvres depuis 18 mois, celle-la passe relativement inaperçue. Cette maladie constitue pourtant un problème de santé publique majeur et malgré tous les efforts de prévention, la pandémie se poursuit. Une personne sur onze est atteinte de diabète dans le monde et deux personnes diabétiques sur cinq ne sont pas diagnostiquées.

Pour faire simple, lorsque nous mangeons des glucides, ils sont transformés en glucose pour assurer les besoins énergétiques de l’organisme. Afin de faire entrer ce glucose dans nos cellules, il faut une clé qui s’appelle « insuline ». Chez les diabétiques, l’insuline n’est plus fabriquée ou pas suffisamment. Il faut alors se l’injecter. Et c’est là que la lutte commence : si on en injecte trop, on fait une hypoglycémie, si on en injecte pas assez, on fait une hyperglycémie. 

Pour les diabétiques, le combat au quotidien ne s’arrête pas là. Et pour vous le raconter, rien de tel que le roman graphique d’Anna Walder et Mikhaël Allouche qui narre avec humour et beaucoup de recul, la vie d’une petite fille diabétique.

Escroqueuse, quand l’hypo frappe mêle habilement autobiographie, fiction et documentaire.

Les réactions des parents, les conseils des médecins, les relations avec les associations, les espoirs et surtout les déceptions, les traitements, les interdits, le parcours du combattant du diabétique sont passés au crible.

Et surtout, la lassitude : « J’en ai marre de faire attention. Marre du doigt, des piqûres, des hypos, des hypers, des sucres, des malaises, des excuses, je suis fatiguée » explose le personnage principal.

Car derrière ce livre, il y a aussi les héros du quotidien que sont les diabétiques. Oubliée, méconnue, cette maladie qui provoque des « malaises » selon les médecins, « un sentiment de mort imminente » selon les patients, est incurable. Alors, Ana et Mikhaël ont mis les pieds dans le plat et le diabète sur le devant de la scène, avec un humanisme, un humour et un art qui forcent le respect. Les dessins parfois très réalistes, à d’autres moments complètement barrés, permettent d’entrer dans la tête de la jeune fille qui depuis l’âge de 3 ans cohabite avec la bête, apprend à l’apprivoiser sinon à la dompter.

Le livre dénonce également les liens d’intérêt entre la Fédération Française des Diabétiques et Coca-Cola, les ententes des laboratoires aux Etats-Unis pour augmenter leurs prix (près de 50% des diabétiques dans le monde ont peu ou pas accès à l’insuline), le principe de précaution parfois passé à la trappe pour la mise sur le marché de nouveaux médicaments. Escroqueuse évoque aussi le manque d’information, de transparence, et globalement, le manque de courage des politiques et des représentants de malades face aux aberrations auxquels ils sont confrontés quotidiennement. En plus du diabète.

Escroqueuse, quand l’hypo frappe d’Ana Waalder et Mikhaël Allouche

 

Deborah Rudetzki

Directrice de la Rédaction

TheFork dans un podcast gourmand et engagé !

« Chemin de table » est un nouveau podcast lancé par The Fork. Une écoute pertinente pour une consommation réfléchie, la valorisation du terroir et la transmission des savoirs.
Fanny David

Le gras c’est la vie !

En cette phase de carnaval, où les festivités reprennent après deux années tronquées, profitez du 1er mars pour célébrer avec gourmandise et générosité.
Deborah Rudetzki