Esprit Sports
18H00 - vendredi 13 août 2021

PSG + Amérique latine = <3

 

Lionel Messi

Raï, Ronaldinho, Bianchi, Neymar, Cavani, Pastore… autant de joueurs latino-américains qui ont porté le maillot du Paris Saint-Germain. Le club de la capitale française accueille désormais un nouveau joueur sud-américain d’excellence : l’Argentin Lionel Messi.  Retour sur cette histoire d’amour entre le club et l’Amérique latine.

Messi en Ligue 1. C’est l’actualité du mercato estival du côté du club de la capitale. L’ancien attaquant du FC Barcelone est le 17ème Argentin à rejoindre le club du PSG. La « Pulga » (en français : la puce) surnom donné en référence à sa taille et la vivacité de ses dribbles, jouera aux côtés de ses coéquipiers de l’équipe nationale d’Argentine notamment Ángel Di María ou encore Leandro Paredes. 

Depuis sa création en 1970, le Paris Saint-Germain, fruit de la fusion du Stade saint-germanois fondé à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et du Paris Football-Club, a réussi à attirer les plus grandes stars de la planète football. Parmi les pépites qui ont marqué l’histoire du club, on retrouve des Uruguayens, des Brésiliens et des Argentins. Ils ont fait partie de la belle époque du PSG dans les années 70-90. Plus de 50 ans après, la présence latino-américaine demeure importante sur les bancs parisiens.

L’Argentine : De Carlos Bianchi à Messi

Le premier Argentin à porter les couleurs du PSG fut l’attaquant Carlos Bianchi recruté en 1977. L’avant-centre âgé de 72 ans aujourd’hui aura marqué les mémoires des supporters parisiens : 64 buts en 74 rencontres de Division 1. Dans le même temps, les vestiaires du club parisien ont accueilli Ramon Armando Heredia et Oswaldo Ardiles. Sans oublier, Omar Da Fonseca, devenu depuis un célèbre consultant. On peut aussi mentionner Gabriel Calderon : 113 rencontres sous les couleurs parisiennes entre 1987 et 1990. 

Si on évoque l’histoire récente, après 2000, le PSG a reçu Mauricio Pochettino en tant que défenseur, puis a récemment fait appel à ses services comme entraîneur. On ne peut non plus oublier Pochettino, ni l’autre défenseur argentin, Gabriel Heinze qui a également joué pour le rival du championnat, l’Olympique de Marseille. Martin Cardetti, Juan Pablo Sorin ou encore Marcelo Gallardo auront été de passage au Parc des Princes avant l’arrivée du Qatar à la tête du club. En 2011, le PSG recrute Javier Pastore, jeune espoir du football argentin, qui devient le joueur le plus cher de l’histoire de la Ligue 1 à l’époque (42 millions d’euros). Le projet qatari s’intéresse de près aux joueurs argentins pour consolider son onze : Ezequiel Lavezzi, Giovani Lo Celso, Angel Di Maria, Leandro Paredes ou Mauro Icardi. 

Puis, finalement, après de longues discussions, le messie argentin, Lionel Messi, celui qui a fait vibrer la pelouse du Camp Nou à Barcelone, rejoint le PSG en août 2021 avec comme objectif de gagner une nouvelle Ligue des Champions. Pour s’offrir les services du footballeur international de renom, le PSG devra débourser aux alentours de 40 millions d’euros par an. Avec un salaire annuel qui rivalise avec celui de son ancien coéquipier du FC Barcelone, Neymar. Lionel Messi endossera le numéro 30. « Le numéro 30 a été le premier numéro que j’ai porté lorsque j’ai fait mes débuts avec Barcelone, dans mes premières années et, après tant de temps, c’est comme si je débutais quelque chose de nouveau », a confié la nouvelle recrue du PSG.

Le Brésil : De Camargo à Alcántara, en passant par Neymar 

Neymar da Silva Santos Júnior, dit Neymar Jr. © PSG

Le défenseur champion du monde en 1970, Joel Camargo, est le premier Brésilien à rejoindre les rangs du PSG en 1972. Il ne jouera que 2 matchs et part du PSG en février 1972. Les supporters du PSG vibreront à nouveau aux couleurs du Brésil avec le trio Ricardo-Valdo-Raï (1991-1992). Le capitaine de la Seleçao de l’époque, Valdo, marquera les esprits : 7 titres en 5 ans, 215 matchs et 72 buts. Il eut droit à des adieux mémorables au Parc pour son dernier match. Edmilson, Adailton, Cesar, Christian Correa… ils sont nombreux à avoir intégré le PSG sous forme de prêt ou de contrat. En 2001, c’est la star du joga bonito (le fair-play comme diraient les Anglo-Saxons), Ronaldinho, qui débarque à Paris. Il fait rêver les aficionados avec ses dribbles et ses passes dont lui seul a le secret. D’autres succèderont après 2007 : Marco Ceará, Thiago Silva, Lucas Mourra, Marquinhos ou encore Daniel Alves. Autant de noms qui s’inscriront dans le cœur des supporters parisiens. 

L’histoire du football mondial retiendra l’arrivée d’un certain Neymar Jr. depuis le FC Barcelone qui deviendra la recrue la plus chère du club : 222 millions d’euros pour le transfert, 36 millions d’euros par an. Ce joueur très marketing aura eu même eu le privilège d’avoir la Tour Eiffel illuminée aux couleurs du Brésil avec le message « Bem-vindo Neymar Jr », ce qui ne fut pas au goût de tous les parlementaires.

Avec le dernier en date, le milieu de terrain offensif Rafael Alcântara, on compte 32 Brésiliens au PSG depuis son existence. Suffisant pour conclure que le PSG et le Brésil partagent une histoire commune. Oui, les plus grands joueurs brésiliens ont foulé la pelouse du Parc des Princes!

L’Uruguay : De Carlos Bueno à Edison Cavani 

Il faut attendre l’été 2005 pour voir les premiers Uruguayens porter les couleurs bleu et rouge sous les traits de l’attaquant Carlos Bueno. La même année, le Paris Saint-Germain mise sur l’attaquant Christian Rodriguez qui disputera 50 matchs pour 3 buts, soit un résultat en dessous des espoirs du club.

Edinson Cavani Gómez © PSG

Capitaine de la Celeste, Diego Lugano a été l’une des premières recrues XXL de l’ère qatarie au PSG. Après deux saisons en France, l’ancien de Fenerbahçe se retire n’ayant joué que 21 matchs. Un échec cuisant. Autre star uruguayenne : Edinson Cavani s’est engagé avec le PSG en 2013, avec plus de succès cette fois puisqu’il est le meilleur buteur de l’histoire du PSG (170 buts). Dans la capitale, il a tout gagné sauf la fameuse Ligue des Champions. L’objectif de la prochaine saison au PSG?

 Guillaume Asskari

Champions à 200%

Ces athlètes incroyables ont un mental phénoménal, des capacités hors normes et une volonté de fer.
Deborah Rudetzki

Les JO mi-figue mi-raisin

Série : retour sur l'actu de l'été 2021 en photo ! Le rayon de soleil français de Tokyo s'appelle Clarisse Agbegnenou. Véritable championne, la judokate a illuminé les jeux olympiques 2021.
Deborah Rudetzki

Les dieux du sport inspirent nos Actu’Folies

  Merci à Boris ! Pour voir et découvrir son univers, c’est ici.       Merci à Régis Hector ! Pour découvrir son univers : http://hector-bd.com/       Merci à Yelch ! Venez…

#WhereisMalcolm vs Qatar2022

L’édito de Michel Taube C’est le témoignage d’un jeune kenyan devenu blogueur et porte-parole malgré lui de la face cachée de Qatar 2022… Le blocus du Qatar a pris fin avec l’accord…
Michel Taube