Edito
10H06 - jeudi 28 janvier 2021

Docteur Blachier, fermez-la ou reniez votre serment d’Hippocrate ! L’édito de Michel Taube

 

Inutile de se laver les mains ? Telle est la conclusion que beaucoup tireront des propos irresponsables d’un médecin devenu star des plateaux TV à la faveur de la crise du Covid ! Etre une star média est une qualité, y tenir des propos inconséquents mériterait d’en être écarté !

Sur Cnews, l’épidémiologiste Martin Blachier, très apprécié des allergiques à toutes les restrictions gouvernementales (ça lui donne une large écoute !) remet en cause l’intérêt de se laver les mains en se fondant sur une « étude récente » du Center for Disease Control aux Etats-Unis (si elle est de même qualité scientifique que celle qui a fondé la fermeture des restaurants dans le monde entier, nous ne sommes, paradoxalement, pas sortis de l’auberge). 

Se laver les mains serait efficace contre la gastro-entérite, osa ajouter notre expert sans hésitation, avec l’assurance arrogante du sachant. Effectivement, les voies respiratoires sont les principales portes d’entrée du coronavirus. On le sait depuis longtemps. Mais tout porte à croire qu’elles ne sont pas les seules : porter ses mains à la bouche ou se frotter les yeux si l’on a été en contact avec ce variant ultra contagieux du coronavirus, est considéré par l’immense majorité des scientifiques de la planète comme une autre source de contamination. Doit-on rappeler à Monsieur Blachier que les preuves ont été apportées que le virus adore passer un bail sur les surfaces planes, les tables, les poignées de porte, les boutons d’ascenseur, les escalators du métro ou des grands centres commerciaux…

Que cherche Monsieur Blachier en prétendant le contraire ? 

Martin Blachier, visiblement plus présent et actif sur les plateaux de télévision que dans son hôpital (il doit y travailler la nuit et entre deux plateaux), semble ignorer la flambée des cas de contamination chez le personnel hospitalier, avec pour conséquence celle de malades hospitalisés pour une autre cause que la Covid, laquelle deviendrait en quelque sorte une maladie nosocomiale. 

En attendant une vaccination massive, la multiplication des gestes barrières, comme le port du masque, est la condition d’un retour à une vie (presque) normale. Mieux vaut en faire trop que pas assez, et donc se nettoyer les mains et désinfecter les surfaces sensibles, comme les chariots de supermarché et les poignées de porte. 

Même si le rôle des scientifiques n’est pas d’incarner la conscience politique, morale ou civique, les propos de ce médecin demeurent irresponsables et nuisibles à l’intérêt général, comme à celui de bienportants qu’ils contribueraient à rendre malade. Ils sont aussi contraires au serment d’Hippocrate qui stipule notamment : « Je […] n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences… » Et plus loin : « Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. » Les professionnels de santé devraient souvent refuser de répondre à des questions lorsqu’ils ne sont pas sûrs de la réponse !

Martin Blachier n’est ni le premier ni le dernier à chercher à se construire une notoriété en nourrissant la polémique. On se souviendra notamment du Professeur Jean-François Toussaint qui affirmait, contre l’évidence planétaire et ancestrale, que la preuve de l’efficacité du confinement n’a pas été rapportée. Contester sa nécessité, certes en dernier recours, et invoquer des alternatives est louable. Mais faire usage de la méthodologie préférée des complotistes pour asséner des absurdités l’est beaucoup moins. Complotistes, certains médecins le sont même ouvertement. 

Ce triste spectacle dévalorise la parole scientifique. Trop de médecins se prétendant experts de la Covid font passer leur avis, leur opinion, parfois leurs mensonges, pour des vérités scientifiques, quitte à mettre en danger la vie d’autrui. Ce sera hélas une des leçons les plus inattendues et les plus regrettables de cette pandémie.

Mieux vaudrait que les médias tendent l’oreille aux professionnels de santé qui, en raison du bon sens et de toutes les expériences de lutte contre les pandémies, prônent prévention, hygiène de vie et éducation à la santé.

Il est vrai que, paraît-il, nous Français, avons appris en 2020 à nous laver les mains ! Espérons qu’en 2021 nous en deviendrons experts !

 

Michel Taube

 

 

 

 

 

 

 

 

Directeur de la publication

Macron l’Africain, le retour ? L’édito de Michel Taube

  Les deux photos sont saisissantes… Le 28 novembre 2017 à l’université de Ouagadougou au Burkina-Faso, Emmanuel Macron réveilla l’espoir d’une nouvelle relation de la France avec l’Afrique. Un discours tourné résolument…
Michel Taube