Edito
10H05 - jeudi 21 janvier 2021

2021, vœux spéciaux pour année spéciale. L’édito de Michel Taube

 


En temps ordinaires, les vœux sont un exercice convenu. En France, le rituel s’étend tout au long du mois de janvier, une singularité qui étonne nos amis étrangers. 

Mais nous ne sommes pas en temps ordinaires. Notre époque est à la croisée des chemins, de tous les chemins. Emmanuel Macron avait été élu avec l’espoir de donner un nouvel élan à une Europe substantiellement libérale, mais il s’est retrouvé gestionnaire d’un État providence. Quoiqu’il en coûte…

Défis climatique, écologique, économique, démocratique, démographique… Dire que l’époque est charnière n’est pas exagéré. Défi sanitaire aussi, qui oriente nos vœux pour cette année 2021, défi symptomatique des grands bouleversements de notre temps. 2020 fut l’année Covid, avec son lot de drames. 2021 devrait être celle de l’après-Covid, de la renaissance, du retour à la vie normale. 

Nous en sommes là : faire vœu du retour à la vie normale. Ni gloire, ni fortune, ni même prospérité, paix, joie, bonheur… Vœux de bonne santé, certes, puisque sans elle, le reste devient superflu. 

Collectivement aussi, vœux de normalité… N’en déplaise à Donald Trump qui, mauvais perdant, vient de tirer sa révérence. Sortir de ce tunnel qui continue de s’encombrer de victimes, jour après jour : des malades, des morts, des deuils, des faillites, des chômeurs, des pauvres, des dépressifs, des victimes collatérales de la Covid qui, de confinements en couvre-feux, pourraient excéder celles de la maladie elle-même, si ce n’est déjà fait.

Notre vœu le plus cher, depuis que la Covid s’est abattue sur nous, était de trouver le plus vite possible un vaccin, clé du retour à la cette vie normale. Nous l’avons, et nous faisons aujourd’hui vœux d’une vaccination rapide, massive et efficace (face aux virus mutants), éventuellement complétée par des médicaments curatifs (sans oublier la vitamine D et surtout une alimentation saine et une activité physique qui renforcent notre immunité). 

Des vœux pour 2021 ? Non, des vœux qui voient déjà plus loin, à l’horizon 2022… Parce que nous craignons que le véritable après Covid ne débute qu’en 2022, et que cette année sera aussi celle d’une élection présidentielle on ne peut plus incertaine qui pourrait faire vaciller nos institutions et la paix sociale.

La vie normale est une vie sans Covid, mais aussi sans guerre, sans terrorisme, sans extrémisme, sans pauvreté, sans misère… Pas pour demain ni pour 2021 ni 2022 en somme ?

Allons, soyons optimistes et surtout combatifs et imaginatifs pour inventer et bâtir dès maintenant le monde d’après. C’est pourquoi jeudi 28 janvier 2021 à 19h sur Zoom, les vœux d’Opinion Internationale seront consacrés au Covid, à la laïcité, à l’économie, à l’international, aux institutions et à la culture… à travers quelques propositions-choc pour réussir 2021… et 2022, avec des personnalités qui vont compter, et sur lesquelles nous comptons ! 

Ce sera aussi l’occasion de découvrir en exclusivité le programme des dix ans d’Opinion Internationale. Dix ans pour un média en ligne, c’est un peu un siècle pour un média papier.

Des vœux dans la joie et la bonne humeur autour d’un apéro en ligne.

La vie normale est une fin. Restent les moyens. Ceux qui se succéderont devant leur webcam durant ces vœux exceptionnels iront au-delà de l’exercice incantatoire. Ils veulent proposer, suggérer, influencer… Telle est la vocation d’Opinion Internationale.

Rendez-vous, donc, le jeudi 28 janvier à 19h sur Zoom.

 

Michel Taube

 

 

 

 

 

 

 

Directeur de la publication

Les lois du marché. L’édito de Michel Taube

Les lois du marché priment souvent sur celles du législateur, et le capitalisme s’est accommodé de toutes les idéologies : le communisme n’a jamais été qu’un capitalisme d’État, plus violent, plus absurde, plus injuste que...
Michel Taube