La chronique de Lucie Breugghe
07H54 - dimanche 8 novembre 2020

Vendée Globe 2020 : le top départ. La chronique de Lucie Breugghe

 

Un tour du monde à la voile, seul à bord, sans escale et sans assistance, tel est l’incroyable aventure proposée à 33 skippers cette année. 15 initiés, 18 néophytes. 6 femmes au départ. Le plus âgé, Jean Le Cam, a 61 ans, huit tours du monde et 5ème Vendée Globe, le plus jeune, Alan Roura, 27 ans pour une 2ème participation.

Cette course qui a lieu tous les quatre ans est la plus difficile au monde. Elle est surnommée par le grand public « l’Everest des mers ». Sur les 167 concurrents des huit éditions, seuls 83 ont franchi la ligne d’arrivée. Ce chiffre montre l’incroyable dureté de cette course durant laquelle les skippers vont devoir se battre contre des vagues démesurées, un froid glacial et un ciel pesant dans le grand sud et sans routage météo.

Les skippers doivent donc tracer leurs routes seuls, réparer eux-mêmes les avaries – l’architecte du bateau ou l’équipe technique pouvant donner le mode opératoire pour une réparation – et se soigner avec une éventuelle assistance à distance du médecin de la course.

C’est, en principe, 44 996 km soit 24 296 miles au départ des sables d’Olonne qui attendent ces 33 skippers. Lors des huit précédentes éditions, c’est plutôt 52 000 km soit 28 000 miles qui ont été parcourus en raison des trajectoires des bateaux.

Cap vers le sud afin de contourner l’Afrique, puis ce sera l’Océan Indien en passant par le sud de l’Australie, le Pacifique pour remonter, ensuite, le long de l’Amérique du Sud. Le Cap de Bonne espérance, celui de Leeuwin et du Cap Horn pour terminer à nouveau aux Sables d’Olonne.

L’attraction exercée par cette course ne touche pas seulement les skippers mais aussi un large public fasciné, aimanté par cette aventure périlleuse, l’exploit de dompter ces monstres des mers sur des océans déchaînés.

Départ de la 9ème édition, dimanche 8 novembre à 13h02 exactement. 

 

Lucie Breugghe

Docteur en Sciences humaines

 

 

 

Focus sur Alan Roura, 27 ans, le plus jeune des skippers et Clarisse Cremer, la plus jeune des skippers femmes

 

Alan Roura

27 ans, 2ème participation

La Fabrique

Objectif : se placer dans le top 10

Palmarès :

2019 – 21ème Transat Jacques Vabre, 10ème Fastnet Race, record de l’Atlantique nord en solitaire

2018 – 7ème Route du Rhum, Classe Mini, 1er Lorient BSM avec Amélie Grassi

2017 – 9ème Transat Jacques Vabre, Diam24, 4ème Bol d’Or

2016 – 12 ème Vendée Globe

 

Clarisse Cremer

30 ans

1ère participation

Banque Populaire X

Palmarès :

2020 – 12ème Vendée Arctique les Sables d’Olonne

2019 – 6ème Imoca Transat Jacques Vabre, 3ème Fastnet Race, 29ème Figaro Solitaire

2018 – 5ème de la Figaro Solo Concarneau, 14ème Figaro Transat AG2R avec Tanguy Le Turquais, 4ème Classe Mini 650 du Mini-Fastnet

2017 – Classe Minin 650 : 2ème du Championnat de France Espoir Course au large, 2ème Mini-Transat la Boulangère (série), Vainqueur de la Transgascogne (série)

 

Pour découvrir tous les skippers au départ : https://www.vendeeglobe.org

Glossaire pour mieux comprendre et suivre la course : 

 https://www.vendeeglobe.org/fr/glossaire

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

L’intelligence artificielle, le monde du livre et Amazon

L’intelligence artificielle questionne le monde du livre, l’art et les industries culturelles et créatives. Un livre blanc a été publié, en septembre 2020, par l’Université de Laval au Québec et porte sur…
Lucie Breugghe

Les artistes au service de l’écologie. La chronique de Lucie Breugghe

Diplômé de l’école nationale d’art appliqué Dupperé, Jacques Perdigues accompagné de Hans-Walter Müller et Nihil Bordures a présenté, pour la première fois, en 2020, au château d’Ancy-le-Franc, sa performance intitulée « Acclimitation transnaturaliste »,…
Lucie Breugghe