La chronique de Lucie Breugghe
10H25 - mardi 20 octobre 2020

Laïcité, notre modèle sociétal est en danger ? La chronique de Lucie Breugghe

 

Le concept de laïcité fut tardif en France et sa mise en place entraîna de véritables fractures sociétales. Durant des décennies, même s’il fut accepté par une partie de la France, il n’en demeura pas moins violemment honni par l’autre. Sortie victorieuse du conflit avec l’Eglise catholique, la laïcité se doit, aujourd’hui, de sortir victorieuse de ce combat contre l’activisme fondamentaliste, islamiste et salafiste.

La laïcité permet de préserver la coexistence de tous sur le territoire en dépit des origines ethniques et religieuses. L’Etat a laissé s’installer le communautarisme ce qui a permis à certaines populations de ne pas adhérer à ce concept de communauté citoyenne découlant du modèle républicain. L’Etat a été menacé par des courants qui fracturent le vivre ensemble comme fondement de notre société. Toutes ces dérives connues, tous ces abandons successifs sont graves car ils conduisent à un délitement du lien social. Et aujourd’hui, l’école publique, pilier de notre société a été touchée.

Le meurtre de cet enseignant, Samuel Paty, confirme un changement d’époque car ce n’est pas tant l’idée de la laïcité qui traverse une zone de grandes turbulences mais les hommes et les femmes convaincus de son bien-fondé et qui la font vivre chaque jour dans notre République.

La laïcité est l’affaire de tous. Elle est un préalable à tout enseignement et une garantie de la coexistence de populations différentes. Elle est non négociable. Tous les échelons de la hiérarchie de l’Education Nationale doivent en être convaincus ainsi que toutes les sphères composant la société française.

Défendre la laïcité, c’est défendre l’intérêt général, intérêt qui passe par une formation d’excellence pour nos enseignants. Ce sont ces derniers qui permettent aux élèves de se construire comme citoyens, citoyens pourvus d’une solide culture et d’un esprit critique, ouvert, tolérant, nécessaire à la compréhension d’un monde de plus en plus complexe.

Il faut mettre un terme à toutes ces pressions obscurantistes par des actions concrètes ayant des effets sur le terrain immédiatement.

C’est en apprenant qu’on se construit. L’école ne saurait être intimidée, menacée, attaquée car elle est l’incarnation de cette force d’émancipation critique qui a construit et qui traverse encore aujourd’hui notre pays.

 

Lucie Breugghe

Docteur en sciences humaines

 

 

 

 

Inscrivez-vous dès maintenant au prochain Live Opinion Internationale jeudi 12 novembre 2020 de 19h à 20h30 sur Zoom. Programme et inscription ici.

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

L’intelligence artificielle, le monde du livre et Amazon

L’intelligence artificielle questionne le monde du livre, l’art et les industries culturelles et créatives. Un livre blanc a été publié, en septembre 2020, par l’Université de Laval au Québec et porte sur…
Lucie Breugghe

Les artistes au service de l’écologie. La chronique de Lucie Breugghe

Diplômé de l’école nationale d’art appliqué Dupperé, Jacques Perdigues accompagné de Hans-Walter Müller et Nihil Bordures a présenté, pour la première fois, en 2020, au château d’Ancy-le-Franc, sa performance intitulée « Acclimitation transnaturaliste »,…
Lucie Breugghe