Monde
10H49 - mardi 21 juillet 2020

Oser lancer une nouvelle formation politique : le Parti Quatre Piliers expliqué par ses fondateurs Sébastien Laye, Loïc Rousselle, Hervé Coulaud

 

« Rien n’est plus grand qu’une idée dont l’heure est venue », disait Victor Hugo. Faut-il être inconscients, en 2020, pour lancer une nouvelle formation citoyenne et politique afin de changer notre logiciel politique, là où certains ont abusé de ce ressort ? Nous ne le croyons pas, et le haut patronage intellectuel de notre illustre auteur républicain devrait inciter chaque citoyen français à se poser la question du renouvellement politique. Nous savons tous que notre malheur collectif français vient de ce que les décisions prises au sommet de l’Etat, de manière verticale et centralisée, sont à rebours du sentiment profond de la Nation au moment même où la décrédibilisation de la parole publique est patente. Non seulement les actes ne correspondent pas aux paroles, mais celles-ci sont vidées de leur sens et servent de justification à la mise en place de leur négation : ainsi nous régressons en tant que Nation, économiquement, politiquement, socialement, alors que des apprentis sorciers, tantôt depuis les hautes sphères de l’Etat, tantôt parmi des minorités activistes, jouent avec la violence symbolique des mots.

L’heure des choix est venue. La crise du COVID en a été l’accélérateur. La suite à cette crise, c’est de prendre le chemin de l’unité en nous recentrant sur ce qui nous lie et doit constituer les liens communs : Éduquer, nourrir, protéger, soigner. Si nous savons utiliser cette crise exceptionnelle comme un socle pour fonder un nouveau pacte social, nous connaîtrons une phase de prospérité partagée ; si nous voulons rattraper la croissance perdue sur le dos des entrepreneurs, nous n’aurons à nouveau que l’échec et la désolation.

Pour cela nous devons imaginer comment, chacun ensemble, remettre l’engagement de la société civile organisée, au cœur de la démocratie.

Le Parti Quatre Piliers a été porté sur les fonts baptismaux en juin 2020 pour défendre ces quatre valeurs cardinales dont parlaient déjà Victor Hugo : la liberté, la volonté, l’humanité et l’audace.
Notre démarche est de donner l’accès de la société civile organisée au débat public, d’identifier et d’aider à la structuration des mouvements spontanés et relayer, lorsqu’elles sont justes, les doléances issues de ces mouvements.

Les corps intermédiaires devront être à nouveau mobilisés pour conduire des missions d’intérêt général hors champ régalien, étudier et évaluer les projets de réforme législatives ou réglementaires ayant un impact direct ou indirect sur la vie quotidienne des Français.

Mais surtout les Quatre Piliers se déclinent en Quatre axes de programme qui, au-delà de nos différences et de notre diversité future, forment le cœur de notre mouvement et du projet que nous proposons aux français.

Le premier Pilier, sans lequel rien ne peut se faire, est celui de la Liberté ; la défense de nos libertés politiques et d’expression – en régression dans notre pays ces dernières années- mais surtout la liberté d’entreprendre : nous voulons libérer les salariés, les créatifs, les indépendants, les entrepreneurs, des entraves qui pèsent sur eux en termes de charges, de fiscalité, de réglementation. Sans cela, notre pays ne retrouvera jamais la prospérité car ce sont eux qui créent des emplois, et leur route est toujours semée d’embuches dans ce pays. Laissons-les créer des emplois, à l’abri de la mondialisation, dans le sens de nos intérêts bien compris.

Le second Pilier est celui de la Souveraineté et de la reprise du contrôle de notre destinée. En tant que Nation, en tant que citoyens. C’est-à-dire reprendre le contrôle de notre destinée politique sans attendre que nos politiques soient définies à Bruxelles ou sur la base de traités internationaux commerciaux. Reprendre le contrôle de notre territoire sur lequel plus aucune zone de non-droit ne doit être tolérée et qui ne doit plus être submergé par une immigration massive illégale. Reprendre le contrôle de notre mode de vie, du manger sain, de notre harmonie avec nos paysages, notre faune et notre flore.

Le troisième Pilier est notre vision sociétale : celle d’une société apaisée et solidaire de classes moyennes. Il y a un Rêve Français, et ce n’est ni celui de l’assistanat et du misérabilisme entretenu par nos politiques, ni la formule vulgaire et crasse de Macron : « vous devez tous souhaiter devenir milliardaires ». Le vrai rêve français est celui d’une société dominée par les classes moyennes, ou tout un chacun peut s’arracher à sa condition et offrir une meilleure situation à ses enfants. Alors que la guerre entre le bloc élitaire et le bloc populaire- pour reprendre la terminologie de Jérôme Sainte Marie- fait rage, nous cherchons à établir un nouveau consensus social apaisé.

Et le quatrième Pilier découle naturellement des trois autres, pour donner chair à notre ambition de redonner du pouvoir aux français : c’est celui de la démocratie citoyenne, de l’évolution de nos institutions d’un système vertical et jacobin vers plus de participation, de déconcentration des pouvoirs : au-delà des institutions, cela concerne aussi le personnel politique, qui doit être à la fois plus incisif et plus modeste dans son approche de la Res Publica.

Il nous faudra de l’audace politique. L’épisode de la présidence Macron est un errement de l’histoire qui ne doit pas se renouveler et rester sans conséquences sur l’évolution de notre Démocratie élective.

Pour transcender le chaos partisan, Charles de Gaulle a conçu à son époque une Constitution très présidentielle qui est à utiliser avec beaucoup de subtilités politiques, d’intelligence pragmatique et une vision charismatique de la République et du monde.

Elle fonctionne parfaitement quand le Président est exceptionnel, avec l’humilité de l’expérience, la connaissance de la politique et l’intelligence du pouvoir pour l’utiliser à bon escient.
Cette Constitution n’a aucun garde-fou constitutionnel comme par exemple un vote à mi- mandat pour vérifier que les Français adhèrent aux réformes politiques pour lesquelles le Président a été élu !

Elle a dégénéré en présidentialisme qui a réduit le mandat à cinq ans et fixé la date des élections législatives dans la foulée des présidentielles pour lui assurer le blanc-seing d’une majorité en cohérence avec son l’élection au suffrage universel.

Les Français demandent désormais de rester maîtres de leur destin et plus de démocratie participative qu’il serait donc judicieux d’introduire dans une nouvelle Constitution.

Retrouver l’unité de la Nation autour d’un nouveau pacte civil évitera la « tyrannie des minorités ». Cette unité nationale doit l’emporter sur les mémoires identitaires, comme sur la mondialisation économique. L’esprit de clan comme la voracité des maîtres du nouvel ordre mondial sont nuisibles à la France et dire cela, c’est aimer la France.

 

Sébastien Laye, président

Loïc Rousselle et Hervé Coulaud, vice-présidents

Parti Quatre Piliers

 

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/quatrepiliers/

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

 

1 mn de sueur pour la France avec Teddy Palassy et Mike

Opinion Internationale et Forces Spéciales Coaching ont lancé le 14 juillet, à l’occasion de la Fête Nationale, l’opération « 1 mn de sueur pour la France » pour saluer les valeurs de la République et…
Michel Taube