Monde
07H30 - mardi 24 décembre 2019

Et la nuit de l’année 2019 est…

 

 

La nuit de l’année est en général une question intime. En existerait-il une que nous pourrions célébrer tous ensemble, qui ferait l’unanimité. Anne Hidalgo a sa petite idée sur la question : la « Nuit blanche » parisienne, qui chaque année, inventée en son temps par Christophe Girard et ses équipes, est devenue un rendez-vous d’art populaire exporté dans le monde entier. Pourtant, le 5 octobre 2019, la candidate à sa succession à la Mairie de Paris a cassé la tirelire des Parisiens (ou plutôt a souscrit en leur nom un nouveau prêt) en organisant un défilé façon carnaval de Rio et en transformant une partie du périphérique en piste cyclable (en attendant peut-être le futur toit de Notre-Dame). Exit donc la Nuit blanche parisienne même si on l’aime beaucoup.

Et si on choisissait simplement le 21 décembre, jour le plus court, donc nuit la plus longue, ou celle du 27 octobre, où le passage à l’heure d’hiver nous permet de dormir une heure de plus ? Ben non.

On va faire encore plus banal : la nuit de l’année est celle du 24 décembre, pour tous les enfants (grands et petits) qui croient au père Noël. Cette nuit magique, il passe par la cheminée (ou par les convecteurs électriques) pour déposer ses cadeaux au pied du sapin. Et le lendemain : Bingo ! Les enfants sont aux anges. En ces temps où les adultes font plutôt la tronche et oublient que 6 milliards de terriens rêveraient de vivre en France, la joie et le bonheur des enfants sont moins banals que le choix de cette date : la nuit de l’année est celle de Noël !

Comme le disait Gérard Lenormand dans sa fameuse chanson « Si j’était président de la République » : 
Si j’étais Président de la République
Jamais plus un enfant n’aurait de pensée triste
Je nommerais bien sur Mickey premier ministre
De mon gouvernement, si j’étais président
Simplet à la culture me semble une évidence
Tintin à la police et Picsou aux finances
Zorro à la justice et Minnie à la danse…

Joyeux Noël donc aux enfants et à ces grands enfants que sont leurs parents !

Michel Taube

 

VIVEMENT 2020 !

Jusqu’au 5 janvier 2020, Opinion Internationale vous propose un kaléidoscope –  bilan de l’année 2019 et quelques pistes pour 2020.

 



Directeur de la publication

La fin des fossiles ou la fin du monde ? Les chrétiens ont choisi.

42 institutions multi-confessionnelles chrétiennes dans 14 pays annoncent aujourd’hui leur désinvestissement des combustibles fossiles. Elles exhortent également les gouvernements à penser la transition énergétique équitable et bas carbone comme socle de la reprise économique,…
Michel Taube