Monde
08H00 - dimanche 22 décembre 2019

Yuka, l’appli de l’année 2019

 

 

Mais que cherchent-ils tous avec leur smartphone, en scannant les codes-barres des produits alimentaires et cosmétiques dans les supermarchés ? Des folles et des fous, sans doute, qui ne peuvent décidément jamais se passer de leur rectangle connecté ! Pas si fous, en réalité car il s’agit pour la plupart d’utilisateurs, de plus en plus nombreux, de l’application Yuka, qui permet en quelques secondes d’obtenir la liste des ingrédients d’un produit industriel. Mais surtout, ces ingrédients sont évalués selon plusieurs critères, avant qu’une note finale soit donnée au produit : la qualité nutritionnelle (l’équivalent du « nutri-score »), les additifs et les risques qui en découlent, et enfin, le fait que le produit soit bio ou écoresponsable.

Selon la note finale, le produit sera considéré comme excellent, bon, médiocre ou mauvais. Il est aussi possible d’obtenir des informations détaillées sur chaque composant problématique, notamment en ce qui concerne ses effets sur la santé.

Yuka va même jusqu’à proposer des alternatives à chaque produit, sélectionnés automatiquement en fonction de leur note. C’est dire si cette application peut influencer grandement les choix des consommateurs. Elle va bien au-delà du simple nutri-score, auquel une application smartphone est également dédiée, quand il n’est pas intégré à celle de certains hypermarchés qui tentent de surfer sur la vague. L’industrie agro-alimentaire tente d’introduire la confusion dans l’esprit du consommateur avec son « Nutricouleurs », mais face à Yuka, ses efforts semblent dérisoires. L’heure de la revanche du consommateur a sonné, et on ne pourra plus le tromper avec un emballage vintage contenant un produit gras, salé et sucré, gavé d’additifs chimiques potentiellement nocifs.

Yuka est-il totalement indépendant ? Rien ne permet à ce jour d’en douter, d’autant plus qu’une version payante de l’application permet d’obtenir l’analyse des produits sans même les scanner, simplement en y entrant leur nom.

Yuka : à consommer sans modération.

 

Raymond Taube

VIVEMENT 2020 !

Jusqu’au 5 janvier 2020, Opinion Internationale vous propose un kaléidoscope –  bilan de l’année 2019 et quelques pistes pour 2020.

 

Directeur de l'IDP - Institut de Droit Pratique / rédacteur en chef d’Opinion Internationale