Monde / World
Asie /
10H57 - lundi 21 mars 2016

Une Semaine en Inde (du 14 au 21 mars 2016)

lundi 21 mars 2016 - 10H57

IKEA : En ouvrant son premier magasin en Inde, le groupe parie sur l’immense potentiel de la classe moyenne urbaine

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/03/13/20005-20160313ARTFIG00187-inde-ikea-adopte-les-habitudes-de-la-classe-moyenne.php

IkeaLe groupe suédois prévoit d’ouvrir son premier magasin en Inde en 2017, dans la ville de Hyderabad (État de l’Andhra Pradesh). L’adaptation au contexte économique mais également culturel de l’Inde, les négociations menées avec le gouvernement de l’État et la stratégie du groupe, qui mise tout sur le décollage de la classe moyenne indienne, font de cette ouverture un nouvel exemple de l’énorme potentiel commercial du sous-continent.

D’ici dix ans, ce ne seront pas moins de vingt-cinq succursales qui seront inaugurées par Ikea en Inde. L’entreprise projette d’attirer d’ici 2025 100 millions de visiteurs par an dans les neuf villes où il s’installe – les plus peuplées du pays. Va-t-il appliquer à cette classe moyenne urbaine la même « recette » qu’à celle de l’Europe ? Pas tout à fait.

Ces projets sont en effets le fruit d’études, sondages et enquêtes réalisées par le groupe, conscient que les pratiques indiennes, par leur nette différence avec les européennes, nécessitent l’adaptation du système Ikea qui a fait son succès. Ainsi, oublié le montage des meubles chez soi et en autonomie : en Inde, les familles commercialement « ciblées » emploient des domestiques qui pour la plupart ne savent ni lire ni écrire : le groupe devra donc former certains d’entre eux au montage ou organiser des ateliers pour permettre aux familles de découvrir cette pratique. De plus, l’organisation des intérieurs indiens, aux contraintes et habitudes là encore très éloignées de celles de la clientèle occidentale, a incité les dirigeants de l’entreprise à repenser ses propositions d’aménagements.

L’assimilation du gouffre culturel entre la Suède et l’Inde dans le projet est donc peut-être la clé de la réussite de ce pari. Ikea devra par ailleurs démontrer une certaine flexibilité afin de s’adapter à la profonde diversité du sous-continent. Il peut quoi qu’il en soit compter dès à présent sur le soutien du gouvernement, décidé à faire de l’Inde une immense plateforme manufacturière.

 

 

SRI SRI RAVI SHANKAR : Entre gourou de la paix et diplomatie parallèle à l’influence considérable

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/03/10/le-gourou-de-la-paix_4879668_3216.html

Sri Sri Ravi Shankar - Crédit: Dietershmidt, Wikimedia Commons

Sri Sri Ravi Shankar – Crédit: Dietershmidt, Wikimedia Commons

Il est la figure majeure de l’actuel soft power indien : soutenu par le gouvernement qu’il influence, estimé par les dirigeants politiques et l’Onu, reconnu pour son efficacité par les cadres d’entreprises… Sri Sri Ravi Shankar promet de résoudre les conflits dans le monde grâce à sa seule technique : un concentré de yoga et de respiration.

Ce personnage emblématique d’une Inde identifiée au seul hindouisme a ressemblé du 11 au 13 mars des millions de personnes aux environs de New Delhi, à l’occasion du Festival mondial des cultures qu’il organise. Ce qui fait la puissance de Sri Sri Ravi Shankar réside dans le public extrêmement large qu’il touche : le gouvernement l’écoute, d’autant plus qu’il présente l’Inde comme le pays de la tolérance, de la diversité… et de l’hindouisme. Une présentation dont se délecte le gouvernement nationaliste hindou même si elle semble heurter de plus en plus la communauté musulmane. Qu’importe, les missions et organisations internationales prêtent une oreille bienveillante au porteur de la diplomatie parallèle indienne – même si elle peut porter atteinte au modèle séculaire indien.

 

Compagnie aérienne : en s’installant à Amsterdam, Jet Airways augmente considérablement son ralliement à l’Europe

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/03/15/20005-20160315ARTFIG00370-air-france-klm-et-delta-misent-sur-l-inde-avec-jet-airways.php

Jet AirwaysJet Airways, la première compagnie aérienne privée en Inde, jusqu’alors présente à Bruxelles, a décidé de déménager et intègre Shiphol à Amsterdam. À partir du 27 mars, la compagnie, qui a transporté en 2015 près de 26 millions de passagers, effectuera quotidiennement deux vols, entre Amsterdam et Delhi, Amsterdam et Mumbai. Des liaisons qui s’ajoutent à celles développées via un accord avec Air France, et qui permettent à la compagnie de joindre Paris à Bombay et Delhi deux fois par jour. Grâce à ce nouvel accord, Jet Airways ne réalisera pas moins de 30 correspondances en Europe et 11 transatlantiques.

D’autres partenariats, avec Delta ou Alitalia, sont à l’étude, et s’inscrivent dans la volonté générale de nombreux groupes de profiter de l’essor du trafic aérien indien. Car d’après les prévisions économiques de l’Association internationale du transport aérien (Iata), le nombre de passagers devrait progresser en moyenne de 12,5 % par an jusqu’à 2034. Une croissance non négligeable dont la première compagnie indienne, après une période difficile marquée par la perte de 612 millions de dollars en 2014, compte bien tirer parti.

 

Mère Teresa, prix Nobel de la paix, sera canonisée par le Vatican le 4 septembre

http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/03/15/mere-teresa-sera-canonisee-le-4-septembre_4883151_1653130.html#szxCxEIzuiTHlAgX.99

Crédit: Turelio, Wikimedia Commons

Crédit: Turelio, Wikimedia Commons

Figure mondiale de la charité, connue notamment pour son travail dans les bidonvilles et les rues de Calcutta où elle est vénérée, Mère Teresa sera déclarée sainte par le Vatican le 4 septembre. Le pape François a effectivement signé le 15 mars le décret de canonisation, lors d’un consistoire chargé d’examiner la cause de la religieuse, décédée en 1997 et déjà béatifiée – premier stade avant la sanctification –, en 2003.

Inquiète de l’action pro-hindoue du gouvernement et des violences dont certaines de ses communautés ont été victimes, l’Église indienne souhaite vivement que la canonisation ait lieu en Inde. Cependant, le Vatican semble de plus en plus clairement indiquer l’improbabilité d’une visite du pape. La canonisation aura donc lieu à Rome.

Mère Teresa est notamment connue pour avoir enseigné en Inde, où elle a fondé en 1950 sa première congrégation, les Missionnaires de la charité, qui rassemble aujourd’hui 4 500 religieuses entièrement dévouées « aux plus pauvres d’entre les pauvres ». Elle a reçu pour son œuvre le prix Nobel de la Paix en 1979. Mère Teresa est morte à Calcutta en 1997, et y est enterrée. Sa communauté demeure et les volontaires humanitaires font de son organisation une plus développées de la ville.