Esprit Sports
Etats-Unis /
13H24 - lundi 18 janvier 2016

États-Unis : les stars du basket disent « non » à la violence des armes

lundi 18 janvier 2016 - 13H24

 

Moins de deux semaines avant l’intervention de Barack Obama contre les armes à feu, les basketteurs américains avaient pris la parole sur ce sujet épineux.

 

Le réalisateur Spike Lee s'engage contre les armes à feu - Crédit photo : José Cruz/ABr - Wikimedia Commons

Le réalisateur Spike Lee s’engage contre les armes à feu – Crédit photo : José Cruz/ABr – Wikimedia Commons

 

Dans un spot réalisé par le cinéaste Spike Lee, plusieurs stars de la NBA (Ligue nord-américaine de basket) ont décidé de s’exprimer clairement contre la violence des armes. Parmi ces personnalités, le Français Joakim Noah, fils de Yannick et joueur des Chicago Bulls, le club préféré du président des États-Unis. « Nous pouvons tous faire la différence », a notamment déclaré le pivot de 2,11m pour insister sur le caractère unitaire d’une telle démarche dans un pays où le deuxième amendement demeure sacré.

 

Stephen Curry, joueur des Golden State Warriors - Crédit photo : Noah Salzman - Wikimedia Commons

Stephen Curry, joueur des Golden State Warriors – Crédit photo : Noah Salzman – Wikimedia Commons

Aux côtés du tricolore, on retrouve également Stephen Curry, champion en titre et meilleur joueur de la saison dernière avec les Golden State Warriors, Carmelo Anthony des New York Knicks et Chris Paul des Los Angeles Clippers. Trois stars de deux franchises de l’Ouest et une de l’Est pour une mobilisation lancée par Lee, la NBA et le Everytown for Gun Safety Support Fund. « Mouvement d’Américains qui travaillent ensemble pour mettre un terme à la violence des armes et construire des communautés plus saines », comme il se décrit lui-même, et dont les militants sont les mères, les survivants et les maires. Parmi ces derniers, Michael Bloomberg et Thomas Menino, ex-premiers élus respectivement de New York et de Boston, et principaux instigateurs de la contestation il y a dix ans.

 

 

Chaque jour aux États-Unis, 88 personnes sont tuées, et une centaine d’entre elles blessées, par armes à feu. En 2010, dans la longue liste des victimes tombées sous des balles figurait Lorenzen Wright, alors en activité sur les parquets. En 2015, un autre basketteur, Glen Rice Jr, avait été blessé à la jambe à la sortie d’un restaurant à Atlanta.

 

Pour aller plus loin :