Arbre de la Fraternité
Europe /
19H55 - mercredi 25 novembre 2015

4 décembre – Grand Palais COP21 : venez planter un Arbre de la Fraternité pour la Terre et les Hommes

mercredi 25 novembre 2015 - 19H55

Ceci n’est pas une solution !

Mais ceci est une initiative universelle pour la Terre et les Hommes… 

Opinion Internationale vous donne rendez-vous au Grand Palais vendredi 4 décembre à 12h20 précises dans le cadre de Invitation4décembre-DEF-OpinionInternationale-page-001

 

Pourquoi un Arbre de la fraternité ? Pour allier le respect des personnes au respect de l’environnement, pour mobiliser l’opinion internationale au service de la lutte contre le réchauffement climatique, pour coimbiner des symboles forts avec gestes concrets.

Cette harmonie nécessaire entre la Terre et les Hommes, l’Arbre de la Fraternité© l’incarne avec force en rassemblant des citoyens au-delà de leurs différences pour un acte de solidarité avec la planète et les écosystèmes naturels sans lesquels nous ne pouvons vivre.

Sur le modèle de l’arbre à palabres, la plantation de chaque Arbre de la Fraternité© est le prétexte pour une prise de conscience et un partage de nos valeurs communes autour du vivre-ensemble et du respect de l’environnement. 

L’idée de cet Arbre est née au lendemain des attentats de janvier à Paris. Fin mars, des politiques, des religieux et des citoyens ont planté les premiers Arbres de la Fraternité. Au lendemain des attentats du 12 novembre au Liban, du 13 novembre à Paris, du 17 au Nigéria, du 20 au Mali et du 24 à Tunis, planter des Arbres de la Fraternité pendant un événement mondial qui rassemblera 143 chefs d’Etats et de gouvernement pour lutter contre le réchauffement climatique a aussi tout son sens. Le respect de la Terre ne passe-t-il pas par le respect des Hommes ?

Cet acte symbolique participe de la même démarche de proposition d’une Déclaration des droits de l’humanité pour préserver la planète, lancée par Corinne Lepage à la demande du Président de la République. Tous deux participent de ce même élan universel qui prend en compte le pilier social du développement durable.

Enfin, l’interaction entre les grands enjeux diplomatiques, politiques, économiques et sociétaux de notre monde incite à poser des gestes qui combinent, en termes de messages, la préservation de l’environnement, la promotion de la paix internationale et le dialogue entre les peuples.

Ce sont toutes ces valeurs que l’Arbre de la Fraternité véhicule.

 

Ils ont planté un Arbre de la Fraternité

 

 

 

Jeudi 22 octobre, Jean-Marc Souami, grand reporter, présentateur de la météo sur France 3, Romain Nadal, porte-parole et directeur de la communication du quai d’Orsay, Miguel Loinaz, Président de l’Union Internationale des Avocats, Gilles Berhault, Président du Comité 21 ont salué la tenue de la COP21 à Paris et annoncé la plantation d’un Arbre de la Fraternité pendant la COP21.

Jeudi 15 octobre, les élèves de la filière menuiserie du lycée Frédéric Bartholdi de Saint-Denis (93) ont planté un Arbre de la Fraternité©, en présence de Romain Nadal, porte-parole et directeur de la communication du quai d’Orsay, de Miguel Loinaz, Président de l’Union Internationale des Avocats, de Sergio Bottana, Président du Congrès des Départements, Grand Intendant du département de Cerro Largo d’Uruguay, Michel Peisse, président de l’OMECA (Organisation Mondiale des Experts – Arbitres), Raynald Rimbault, vice-président de « Nos quartiers ont du talent ». 

A Kaboul (Afghanistan), un arbre de la Fraternité et du vivre-ensemble a été planté aux lycées Malalaï et Esteqlal, en présence de l’ambassadeur de France, Jean-Michel Marlaud, le 24 mars dernier.

Le 20 mars dernier, un olivier a été planté à la Mosquée d’Evry-Courcouronnes, en présence du Recteur Khalil Merroun, du Rabbin de Ris-Orangis Michel Serfaty, ainsi que celles de Francis Chouat, Stéphane Beaudet et Karl Dirat, respectivement maires d’Evry, de Courcouronnes et de Villabé.

Françoise Hostalier, inspectrice générale de l’Education Nationale et ancienne députée du Nord, a planté trois arbres de la fraternité. Son initiative a été suivie par deux membres de sa famille.      

Samedi 21 mars, jour du printemps, le Maire d’Epaignes (Haute Normandie, France), Hervé Morin, entouré des enfants du village, a planté un pommier, arbre normand de la fraternité.

Vendredi 21 mars, Jérôme Coumet, Maire du 13ème arrondissement de Paris, Denis Baupin, vice-président de l’Assemblée Nationale française, Dali Chammari, citoyen tunisien et et co-initiateur de « Pour la Tunisie qu’on aime » ont planté le premier arbre de la Fraternité, un charme, dans le Parc de Choisy (Paris 13ème).

 

Lisez l’article paru dans le Parisien Magazine :

Article du Parisien Magazine

Article du Parisien Magazine

Directeur de la publication