Monde
11H12 - mercredi 16 octobre 2013
France

Histoire des relations entre juifs et musulmans : un événement scientifique et un fait politique majeurs

 

A celles et ceux qui auraient oublié, ou voudraient nous faire oublier, que les relations entre juifs et musulmans ont, de tous temps, été empruntes de dialogue, de partage et souvent de connivence, à ceux qui prennent les rivalités et les conflits qui ont pour nom Israël et Palestine pour un mur définitif entre juifs et musulmans, nous conseillons la lecture de cette Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours que publie aujourd’hui Albin Michel.

 

Abdelwahab Meddeb et Benjamin Stora ont co-dirigé l'ouvrage.

Abdelwahab Meddeb et Benjamin Stora ont co-dirigé l’ouvrage.

« Malheureusement, nous avons consigné cent fois plus les périodes de disputes que d’amitié et de coopération » écrivait le prix Nobel de littérature égyptien Naguib Mahfouz à un ami israélien. Cette Histoire rectifie le tir sans pour autant occulter les tensions !

 

Toutes les connaissances disponibles en un seul ouvrage

Ce livre est un double événement : scientifique tout d’abord puisque plus de 120 auteurs – et que des universitaires ou des scientifiques, dirigés par Benjamin Stora et Abdelwahab Meddeb, ont vraiment abordé, librement et de façon équilibrée et éclectique, tous les enjeux, toute l’histoire, mais aussi le présent, le plus douloureux comme le plus joyeux, de ces relations si complexes. Douloureux avec par exemple le chapitre sur les grandes ruptures ou l’article de Mark R. Cohen : l’antisémitisme musulman : phénomène ancien ou récent ? Joyeux avec le dernier article de l’ouvrage : Saveurs et mémoires de l’espace culinaire en partage au Maghreb de Joëlle Bahloul.

 

L’ouvrage paraît au même moment aux Princeton University Press. Depuis Lieux de mémoire du même Benjamin Stora, jamais un éditeur américain n’avait publié simultanément une œuvre entièrement française. L’ouvrage regorge de connaissances, d’anecdotes, d’une iconographie exceptionnelle. Le site www.juifsetmusulmans.fr propose une édition numérique, considérablement enrichie. Albin Michel et l’éditeur Jean Mouttapa ont commis là un coup de maître !

 

Les racines de la réconciliation de demain sont là

Benjamin Stora confiait son effroi de voir la mémoire de cette histoire si riche entre juifs et musulmans se perdre si rapidement. Deux ou trois générations sauront-elles faire disparaître ce que 1600 ans d’histoire commune ont construit ? Cette Histoire vise au moins à retarder ce scénario catastrophe.

Une famille juive en Algérie, les Zaoui, en 1914, Collection Benjamin Stora.

Une famille juive en Algérie, les Zaoui, en 1914, Collection Benjamin Stora.

 

Mais l’événement est aussi politique ! Car la scientificité de l’œuvre ne lui dispense pas – et c’est heureux ! – d’être aussi un acte politique majeur. Nous trouvons dans la lecture de ces pages les prémices, les racines, les fondements de la réconciliation tant attendue, encore trop souterraine, mais à l’œuvre aujourd’hui plus qu’hier entre juifs et musulmans. La parution de cette Histoire en est une preuve de taille et atteste que, déjà dans la communauté savante, des passerelles se reconstruisent.

 

Cette Histoire est un acte politique car elle annonce d’autres dialogues pour un avenir réconcilié : elle rappelle que malgré les crises actuelles, les haines réciproques, le terme « relations » sied encore et malgré tout aux deux communautés. C’est la conviction qu’affiche Elias Sanbar qui a contribué à l’œuvre comme chercheur à Paris VII Jussieu et Princeton et qui est aussi ambassadeur et observateur permanent de la Palestine à l’UNESCO. Et nous partageons sa conviction !

 

Cette Histoire nous conduit à proclamer haut et fort : « Réglez-nous le conflit israélo-palestinien et les juifs et les musulmans se redécouvriront aussitôt pour ce qu’ils sont véritablement, des frères en spiritualité et souvent de culture ! »

 

Nous devrions prendre exemple sur ces cent vingt auteurs de cette Histoire : il faudrait maintenant s’atteler à publier un « Avenir des relations entre juifs et musulmans » où tout ce qui compte de modérés (citoyens, entrepreneurs, décideurs, politiques) parmi les deux communautés pourraient explorer les voies de cette réconciliation promise implicitement par cet ouvrage.

 

C’est aussi le message implicite de cette belle Histoire ! A lire et à offrir pour les fêtes présentes (Aïd El Kebir) et à venir (Hanouka et Noël).

 

La télévision ne pouvait rester étrangère à ce phénomène et ARTE diffusera les 22 et 29 octobre le documentaire Juifs et musulmans. Si loin, si proches de Karim Miské, produit par Phares et balises.

 

Directeur de la publication

Et la censure créa le cinéma iranien

Sousan Taslimi
Article publié le 22 mars 2014 à 15h36   Y a-t-il une vision féminine de l’Iran que traduirait le cinéma florissant des femmes iraniennes ? Chaque film est un regard sur une histoire,…

Michel Taube dans Les informés de France Info

La « Marche pour les libertés » pour lutter contre l’extrême-droite, le point sur la campagne des régionales, le sommet du G7, pollution en Corse, élections législatives en Algérie, géopolitique et Euro 2020…
Michel Taube

Lettre aux Talibans

Cette lettre est écrite par un groupe de femmes afghanes aux origines diverses, issues de la génération actuelle de l’Afghanistan, des femmes d’une vingtaine d’années qui n’ont pas connu ce qu’était la…

L’hymne à la joie de la gastronomie

Ils ont des étoiles plein leurs assiettes et nous en mettent plein les sens. La gastronomie nous manque, il semblerait que l’on ait aussi manqué aux chefs. Lors du dernier confinement, trois…