Human Rights
France /
06H59 - vendredi 24 juin 2011

« La Présidentielle 2012 doit aussi se jouer sur des débats de société et permettre d’accélérer l’adoption du mariage gay. » Entretien avec Adeline Hazan, Maire de Reims et dirigeante du Parti socialiste

vendredi 24 juin 2011 - 06H59

 

A la veille de la Gay Pride parisienne, retour sur le débat français autour du mariage entre couples du même sexe. Entretien avec Adeline Hazan, Maire de Reims, ancienne responsable des droits de l’homme au Parti Socialiste.

 

Pourquoi la France est-elle si en retard sur le mariage gay, notamment par rapport à l’Espagne, pourtant plus catholique et si récemment convertie à la démocratie ?

La France n’a commencé à réfléchir que récemment aux questions du mariage et de la parentalité des couples de même sexe. Personnellement, il m’a fallu longuement réfléchir pour accepter l’adoption par deux hommes ou deux femmes, convaincue que je suis qu’un enfant a besoin d’altérité pour se développer. Les réticences françaises soulignent que nous sommes un pays de tradition encore très conservatrice sur le plan politique. Je constate qu’à droite, les élus de la jeune génération sont davantage ouverts à ces évolutions. Pour notre part, le Parti socialiste dans son ensemble, dans son programme pour 2012, a clairement pris fait et cause pour le mariage gay.

Pensez-vous que le mariage entre couples du même sexe sera au cœur de la présidentielle 2012 ?

Pour ma part, la présidentielle doit aussi se jouer sur des questions de société et nous comptons bien faire du mariage entre personnes du même sexe un débat sur lequel les candidats devront se positionner. Si nous sommes élus, nous lancerons rapidement le processus législatif. C’est pour prendre date que, la semaine dernière, nous avons déposé ne proposition de loi en ce sens, malheureusement rejetée par la majorité UMP.

C’est quoi pour vous une politique des droits de l’homme ?

C’est une politique qui assure en droit et en pratique l’égalité de droits et qui condamne et prévienne toute discrimination. Nous y travaillons en tant qu’élus locaux avec les actions de citoyenneté sur notre territoire comme dans la ville de Reims et au niveau international avec la coopération décentralisée.

 

Propos recueillis par Michel Taube

Crédit photo : Alain Hatat