Human Rights
Etats-Unis /
09H01 - mardi 29 mars 2011

Peine de mort : après le refus de la Cour suprême américaine de réviser son procès, Troy Davis risque d’être exécuté d’un jour à l’autre

mardi 29 mars 2011 - 09H01

7 des 9 supposés témoins du crime sont revenus sur leurs déclarations, le risque de l’erreur judiciaire est manifestement prouvé. Et pourtant Troy Davis risque d’être exécuté d’ici quelques jours en Géorgie. La Cour suprême des Etats-Unis a refusé de reconsidérer l’affaire. Troy Davis est dans les couloirs de la mort depuis plus de 18 ans pour le meurtre d’un agent de police à Savannah, Georgia. De nouvelles preuves qui remettent en question sa culpabilité n’ont pas été prises en compte. Et al justice refuse manifestement de risquer de se déjuger… quitte à exécuter un probable innocent.

C’est Amnesty International qui a pris le leadership de la mobilisation internationale avec, aux Etats-Unis, la National Coalition to Abolish the Death Penalty. De nouvelles initiatives sont en préparation mais une pétition est déjà en ligne : http://takeaction.amnestyusa.org/siteapps/advocacy/index.aspx?c=jhKPIXPCIoE&b=2590179&template=x.ascx&action=12970