Edito
12H51 - lundi 11 mars 2024

Balfour, Joconde… STOP la violence contre les œuvres d’art ! L’Opi’News de Michel Taube

 

 

La lacération du portrait de Lord Balfour, ancien Ministre anglais des Affaires étrangères, promoteur en 1917 d’une déclaration exprimant le soutien du Royaume-Uni à l’établissement d’un « foyer national pour le peuple juif » en Palestine, est un acte antisioniste et antisémite.

La projection de soupe sur la Joconde, juste pour attirer l’attention sur soi et sur le « combat » pour l’écologie était tout aussi ridicule et navrante.

Pour quels bénéfices ces buzz ? Nul ou presque, car si on se souvient du geste, on a tôt fait d’oublier la cause. Heureusement, la Joconde était protégée par une vitre. Tel ne fut pas le cas de Balfour.

La violence faite aux œuvres d’art est devenue un nouveau mode d’expression des « activistes », parce qu’elle porte un sens qui la dépasse, parce qu’elle est facilement érigée en symbole et parce qu’elle frappe les esprits.

Cette violence est aussi choquante que des agressions physiques car elle détruit le caractère sacré, universel, si humain, de l’art. Leurs auteurs sont profondément inhumains et portent souvent des causes déviantes, elles-mêmes totalitaires.

Michel Taube

Directeur de la publication

Il faut aider le Soudan – L’Edito de Michel Taube

Le 11 avril 2019, le peuple soudanais se levait et faisait chuter le dictateur Omar el Bechir. Depuis cette date, de coups d’États en tentatives de conciliation, l’instabilité politique s’est installée dans…
Michel Taube