Edito
17H50 - lundi 6 mars 2023

Tournée africaine : quand Macron oublie Jupiter et s’envoie une bonne bière ! L’édito de Michel Taube

 

https://twitter.com/Yakalelo10/status/1632163357422698499?s=20

Bon, on en regretterait presque Jupiter ! Macron aime parler à la jeunesse et la tirer vers le bas…Bien bas !

Après les Drag Queens de l’Elysée lors de la fête de la musique 2018, le doigt d’honneur d’un jeune à Saint-Martin aux Antilles le 30 septembre de la même année, les influenceurs McFly et Carlito en mai 2021, voici la bonne bière congolaise 2023 !

Ce n’est pas que le président ne doive pas s’amuser ni se frotter à la jeunesse ! Mais c’est à croire qu’il en oublie parfois qu’il est le président de la République ou, pire, qu’il ne dédaigne pas dégrader le rang et la fonction représentative qu’il occupe.

En effet, après un tête-à-tête dans la journée avec son homologue congolais Félix Tshisekedi, Emmanuel Macron s’est laissé emporter dans la soirée dans la commune de Bandalungwa en compagnie du célèbre artiste congolais Fally Ipupa et du ministre de la Communication et des médias de RDC, Patrick Muyaya, tous deux natifs de cette commune baptisée « Paris ». Après un bain de foule, ils se sont installés dans un bar, Steph La Queen B, a pris même un verre de Castel. La vidéo de cette descente surprise est partagée sur les réseaux sociaux comme des petits pains.

Alors que certains citoyens français honorables s’étaient fait refouler par des policiers zélés à l’entrée de la Case de Gaulle à Brazzaville et, pire, que le quota de Français installés dans le pays et autorisés à rencontrer le chef de l’Etat avait été drastiquement limité par Paris (suscitant bien des déceptions parmi les Français du pays), on se dit que le en même temps macronien tourne un peu trop souvent au deux poids deux mesures !

La vidéo de cette balade surprise dans un bar du plus grand pays francophone au monde est partagée sur les réseaux sociaux comme des petits pains depuis hier soir.

Cette photo, qui rappelle ces épisodes précédents de rabaissement de la stature présidentielle, est sans appel : elle ne va en rien éviter le french-bashing ni bercer d’illusions la jeunesse africaine. Et malgré les effets lyriques d’un soi-disant grand discours sur la France-Afrique (on a encore le droit de le dire ainsi ?) prononcé à l’Élysée le 27 février puis d’une tournée sprint au Gabon, en Angola, en République du Congo et en RDC de 4 jours, la conclusion est sans appel pour Emmanuel Macron l’Africain : sa politique africaine du premier quinquennat n’a en rien changé !

 

Michel Taube

Directeur de la publication

Bonne fête à toutes les mamans !

C’est la première année sans ma mère. Elle va me manquer tout au long de cette journée festive et je ne pourrai plus lui offrir une rose. Si son absence sera probablement…