Edito
17H09 - jeudi 13 octobre 2022

Philippe Martinez, patron de la CGT, aurait donc échappé de peu aux tirs d’Israël ? Arrêtons ce mensonge grossier ! L’édito de Michel Taube et Patrick Pilcer

 

Plus le mensonge est gros, plus il passe ! C’est ce qu’a dû croire Philippe Martinez, le leader de la CGT, quand il a tenté ce jeudi 13 octobre de récupérer la grève de CGT-Total à son profit, après deux semaines de silence.

Qu’a osé dire ce leader moustachu sans éthique et sans scrupule devant les caméras de toutes les télévisions françaises ? Monsieur revenait de mission en « Palestine ». Là pas vraiment de mensonge. Mais il a cru bon d’ajouter qu’il avait été coincé à Naplouse, qu’il avait dû « se faufiler pour échapper aux balles et aux soldats israéliens » ! sic !

Ah bon, vraiment ?

Personne n’imagine Israël vouloir arrêter ou tuer Martinez, grand inconnu international. Imagine-t-on Martinez « se faufiler », « échapper aux balles et aux soldats » ? Quel ridicule ! Mais personne n’imagine l’armée israélienne traquer Martinez ! Même un aveugle ne pourrait prendre Martinez pour un dangereux terroriste, au mieux pour le sergent Garcia !

Martinez confond-il le Donbass et Naplouse. N’est pas BHL qui veut en effet. 

Mais alors pourquoi un tel manque d’éthique, un tel mensonge ?

Rappelons la situation à Naplouse et plus généralement en Israël. Nous sommes en pleines fêtes juives, moments où des bandes de terroristes, essentiellement le Hamas et les Lion’s Den, attaquent les Israéliens dès qu’ils le peuvent. Sur Naplouse, où gît le Tombeau de Joseph, lieu juif important, lieu sous la férule de l’Autorité palestinienne, les pèlerins juifs ont besoin de la protection de l’armée israélienne pour aller prier. Sans protection, ils ne pourraient aller prier. Voici un apartheid non pas anti-israélien mais anti-juif, antisémite, sur lequel Monsieur Martinez et ses affidés français d’extrême-gauche n’ont pas la moindre compassion.

Vu les tensions actuelles, l’armée israélienne a limité fortement les visites des pèlerins juifs sur ce site, protégeant les civils tout en traquant les terroristes.

Mentir sur le dos d’Israel ne lui coûte rien : Philippe Martinez peut même penser que cela pourrait lui rapporter des voix avant les prochaines élections professionnelles où son syndicat est en perte de vitesse. Comme l’extrême gauche, pense-t-il obtenir le vote arabo-turco-musulman des salariés en France ? Pense-t-il faire oublier son absence et un silence de deux semaines ? Veut-il reprendre la main et ne pas continuer à se faire déborder par son aile ultra-gauchiste ?

C’est bien triste pour le syndicalisme. Si la direction de la CGT a encore une éthique, si le souvenir des heures glorieuses de ce grand syndicat est encore dans leur mémoire collective, il est temps que la direction, et tous les valeureux syndiqués, se débarrassent d’un piètre leader sans scrupule, pour qui quelques voix de plus valent bien un gros mensonge, surtout sur le dos d’Israël, demain sur le dos de notre République !

Il est loin le temps où la CGT s’opposait au fascisme et au nazisme, quitte à dénoncer le pacte germano-soviétique. A l’époque, une partie de la CGT, menée par René Belin, avaient préféré collaborer (Belin devenant même un ministre collabo) quand la plupart des syndicalistes optèrent pour la Résistance.

Martinez, avec cette déclaration mensongère, choisit-il de prendre la succession de ce triste Belin plutôt que de Louis Saillant, Benoît Frachon ou plus près de nous Henri Krasucki ?

Philippe Martinez, bon débarras !

 

Michel Taube et Patrick Pilcer

Président de Pilcer & Associés, conseil et expert sur les marchés financiers

Directeur de la publication
Président de Pilcer & Associés, conseil et expert sur les marchés financiers
Patrick Pilcer, Président de Pilcer & Associés, conseil et expert sur les marchés financiers

« Nos enfants et notre chère laïcité valent bien une révision constitutionnelle ! Je signe l’Appel pour l’adoption d’un titre De la laïcité dans la Constitution » avec F. Thiriez, M. Taube, M. Monshipour, F. Robiolle, A. Sugier, JE. Schoettl, G. Bigot, C. Bréchignac, P. Bruckner, P. Conesa, P. Feitussi, C. Ferré, S. Guérin, P. Kessel, N. Lenoir, JC. Magendie, R. Redeker, D. Salvatore Schiffer, PA. Taguieff, A. Vatanen…

    Deux ans après l’assassinat de Samuel Paty, cet Appel est paru dans une version légèrement écourtée dans le JDD et le JDD.fr du 16 octobre 2022. Opinion Internationale le propose…
Michel Taube