Edito
13H37 - mardi 8 mars 2022

Femmes, Ukrainiennes, francophiles et Européennes ! L’édito de Michel Taube

 

Elles ont réveillé l’Europe. Elles nous ont réveillés ! Elles ont redonné du sens à notre attachement à l’Europe : liberté, liberté, liberté.

En ce 8 mars 2022, Journée mondiale des droits de la femme, saluons ces milliers de femmes qui depuis dix jours, se répandent dans les médias pour défendre leur mère-patrie et appeler l’Europe et le monde à l’aide.

Leurs hommes sont au front, – elles aussi ont pris les armes ! – mais elles ont fait irruption sur la scène médiatique et politique mondiale et sont les meilleures ambassadrices d’une Ukraine libre et résistante. Comme nous le rappela Ghislaine Alajouanine, Madame Télémédecine, entre autres lettres de qualité, Goethe eut un jour cette sentence définitive qui s’applique pleinement aux femmes d’Ukraine : « L’éternel féminin nous tire vers les hauteurs ».

Mieux, ces femmes qui expliquent, témoignent, pleurent, protestent et se battent, parlent très souvent un français parfait : elles nous rappellent que la francophonie existe encore et que nous devrions, nous Français, en être fiers ! À peine observatrice dans l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Ukraine devrait en être membre à part entière ! En tout cas, le français renaît dans les pleurs et la résistance farouche d’une Ukraine outragée.

Combattantes de leur propre liberté, ces femmes, nos héroïnes du 8 mars, sont aussi les lanceuses d’alerte d’une Europe qui s’était perdue entre les États-Unis, la Russie et la Chine et qui se doit d’urgence de reconstruire sa propre puissance.

Ces femmes ukrainiennes sont aussi des millions (déjà deux millions de réfugiés en dix jours !) à fuir leur patrie ! Ce grand et tragique exode est féminin ! Qu’elles soient accueillies à bras ouvert par une Europe à qui elles ont redonné tout son sens.

Leurs hommes sont au front, mais sachez, Messieurs, que l’Europe vous les rendra encore plus combattantes et libres !

 

Michel Taube

Directeur de la publication

Refonder ? L’édito de Michel Taube

Emmanuel Macron, comme tout bon communiquant, a l’art d’abuser des mots : il promit la « révolution » en 2016 dans son livre de candidat à l’élection présidentielle. Voici qu’il lance demain le Conseil National…
Michel Taube