Edito
14H23 - mardi 1 mars 2022

Nous, Européens, sommes tous Ukrainiens !

 

Hector, notre Plantu, le dit mieux que nous : l’Europe politique renaît enfin avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Et notre Europe se drape aujourd’hui des couleurs ukrainiennes ! Ou plus exactement les couleurs européennes et ukrainiennes fusionnent !

Que ceux qui n’adhèrent pas à la maxime suivante, « Nous, Européens, sommes tous Ukrainiens ! », se disent bien que, si nous sommes peut-être entrés dans la troisième guerre mondiale, c’est parce que nous avons été lâches avec nos propres principes, nos propres valeurs pendant 22 ans ! Jamais nous n’aurions dû pactiser avec un agent du KGB.

Car, comme en 1939, c’est un combat de valeurs, une idée de la liberté et probablement de la civilisation européenne qui se joue aujourd’hui. C’était inéluctable. A trop tarder d’affronter l’ennemi de nos valeurs, nous risquons de voir couler beaucoup de sang et de larmes dans les prochaines semaines, les prochains mois. Mais comme en 1945, nous en sortirons victorieux car la liberté des peuples libres finit toujours par triompher.

Volodymyr Zelensky, ce nouveau Churchill, a donc été acclamé par le Parlement Européen ! Dès le milieu de la semaine dernière, nous demandions l’ouverture des négociations en vue de l’adhésion de l’Ukraine à l’Union Européenne.

Il est temps que l’Europe réponde à Poutine, non seulement sur le plan économique, mais surtout politiquement.

A présent, aidons les Ukrainiens, mais aussi le peuple russe et le monde entier à se libérer du joug du nouveau Staline !

 

Michel Taube

Directeur de la publication

Refonder ? L’édito de Michel Taube

Emmanuel Macron, comme tout bon communiquant, a l’art d’abuser des mots : il promit la « révolution » en 2016 dans son livre de candidat à l’élection présidentielle. Voici qu’il lance demain le Conseil National…
Michel Taube