Edito
11H12 - jeudi 15 avril 2021

Pourquoi je me suis mis à la Vittel. L’édito de Michel Taube

 

 

 

 

Evian a le droit de tweeter 365 jours par an : « buvez 1 litre d’eau ». Le jour de Ramadan, le jour de Yom Kippour et quelles que soient les fêtes religieuses, spirituelles ou autres motifs de jeûne sanitaire ou spirituel.

Un tel tweet le jour du Ramadan a été jugé offensant à l’égard des musulmans par une dizaine de fanatiques qui voudraient que l’islam devienne plus qu’une religion d’État en France, qu’il dicte en totalité la vie économique, sociale, culturelle…

 

 

Et Evian a cédé, en présentant ses excuses, aussi plates que son eau, à cette poignée de salopards que l’on expédierait volontiers à Téhéran ou la Mecque, quelle que soit leur nationalité. Sauf qu’ils risquent d’être déçus, car les vendeurs d’eau minérale et de soda n’y interrompent nullement leur publicité durant le ramadan. D’ailleurs, les jeunes en terre d’islam sont bien moins radicaux et obscurantistes que ceux de France, comme nous l’illustrait notamment cet épisode palestinien.

Cette soumission est sans doute dictée par la crainte de perdre quelques clients musulmans (Evian est une marque mondiale, présente notamment dans le monde arabe). Mais ce faisant, elle encourage tous les musulmans à faire plier les « Kouffar » (terme désignant le mécréant).

« La première firme qui me parle de bouffe le jour de kippour, je lui fais un procès pour offense », a twitté Raphaël Enthoven. Et cette réponse pourrait être déclinée à l’égard de toutes les minorités, et s’agissant de la religion, même de la majorité chrétienne : pas de pub pour la viande le vendredi !

Soumission à l’islam radical qui donne la nausée, mais aussi dictature de plus en plus ostensible des minorités. De certaines d’entre elles du moins : les plus virulentes, les plus agressives, les plus menaçantes. Cette soumission est certes moins grave que la scandaleuse et injustifiable décision de la Cour de cassation (et avant elle de la cour d’appel) dans l’affaire Sarah Halimi que dénonce, arguments universalistes à l’appui, notre chroniqueur Patrick Pilcer.

Hier, au supermarché, j’allais machinalement prendre un pack d’Evian. Finalement, j’ai pris de la Vittel, pour ne pas ressentir l’amertume que l’Evian m’aurait laissée dans la gorge. Evian, vous vouliez éviter de perdre des parts de marché ?

Quant à nos amis musulmans, je leur souhaite un très bon Ramadan et puissent-ils boire un litre d’eau ou plus à la rupture du jeûne et au réveil pendant chacune des journées de ce mois sacré pour eux.

 

Michel Taube

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Directeur de la publication

Les lois du marché. L’édito de Michel Taube

Les lois du marché priment souvent sur celles du législateur, et le capitalisme s’est accommodé de toutes les idéologies : le communisme n’a jamais été qu’un capitalisme d’État, plus violent, plus absurde, plus injuste que...
Michel Taube