Edito
07H17 - samedi 21 novembre 2020

Quelle est la couleur de la cause des femmes ? L’édito de Michel Taube

 

Pendant des années, l’ONU Femmes organisait le 25 novembre, pour la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes, l’Orange Day. Des Hôtels de ville et des monuments dans le monde entier se paraient d’orange. C’est de l’illumination en orange en 2016 de la Mairie de Paris en 2016 que date notre décision politique de porter désormais des chaussettes et des cravates orange. Car c’est tous les jours de la vie que le respect dû aux femmes devrait être chose naturelle, que l’on soit féministe ou non.

Et puis le tsunami #MeToo et autres marées #BalanceTonPorc sont venus balayer le confort des initiatives onusiennes. Le violet a balayé l’orange. Au lieu de redoubler d’initiatives en la matière, l’organisation des Nations unies s’est presque retirée de la partie. Rien en France cette année de la part d’ONU Femmes France pour parer d’orange la France. Dommage. Hanovre en Allemagne et quelques autres villes, trop rares, ne l’ont pas entendu de cette oreille.

C’est pourquoi, pour annoncer la Journée du 25 novembre, nous porterons aujourd’hui une cravate violette, convaincu toutefois que l’ONU Femmes devrait reprendre ses actions. Dès demain, nous remettrons l’orange.

Et vive les femmes !

 

Michel Taube

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Directeur de la publication

Pour le vote électronique ! L’édito de Michel Taube

Emmanuel Macron, c’est l’art des tout petits pas présentés comme des révolutions qui vont changer le monde… et la France au passage ! Le gouvernement a déposé un amendement au Sénat à l’occasion…
Michel Taube