Edito
12H59 - jeudi 9 juillet 2020

Va-t-on reconfiner ? Le masque ou la mort ! L’édito de Michel Taube

 

Ah ces rabat-joie, plutôt ces cassandres puisqu’on ne les écoute pas, qui gâchent le plaisir d’une normalité retrouvée. C’est l’été, bon sang ! Stop à la parano, stop à la peur irrationnelle qu’on agite pour faire le buzz, stop au pessimisme, maintenant qu’on a un nouveau premier ministre jeune et fougueux, un vrai start-uppeur qui va nous décrasser la bureaucratie…

C’est qui ces rabat-joie ? D’abord Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique. Avec toutes les contradictions qu’il nous a assénées depuis le début de la crise sanitaire, autant considérer que ses mises en garde quant à une seconde vague de l’épidémie sont de la foutaise.

Les médias ensuite, en mal de lecteurs, d’auditeurs, de téléspectateurs, de cliqueurs… Ils relaient une étude sur la mutation du coronavirus, multiplient les reportages culpabilisants (les irréductibles Gaulois ne respectent plus les gestes-barrière), et nous bassinent avec la petite centaine de clusters détectés en France, notamment en Mayenne, les secondes vagues qui frappent un nombre croissant de pays, les hôpitaux au bord de la saturation aux États-Unis, l’Amérique du Sud ou l’Inde, voire l’Afrique jusqu’ici relativement épargnée, qui sont terrassés par l’épidémie, les foyers de plus en plus nombreux et importants en Europe, les villes ou régions à nouveau confinées aux quatre coins du globe, de Madagascar à Melbourne en passant pas Lisbonne ou Leicester (mais les Anglais peuvent nous visiter sans passer en quarantaine alors que l’inverse n’est pas vrai)…

Et maintenant, voilà que l’OMS « n’écarte plus » la transmission aérienne, par aérosol, même à l’extérieur, après avoir juré le contraire et incité à ne pas porter de masque si on n’est pas personnel soignant.

Tous des rabat-joie !

Aujourd’hui, on le sait : en cas de deuxième vague de Covid-19, ce sera le masque ou la mort. La mort physique pour des dizaines de milliers de personnes, rien qu’en France. La mort économique pour des dizaines, des centaines de milliers d’entreprises, de commerçants, d’artisans, de restaurateurs. La mort sociale pour des millions de chômeurs. Le confinement ne serait que partiel, nous dit Jean Castex, qui a sans doute déjà élaboré un plan de confinement simplifié en 1458 points.

Il est hallucinant que des médecins aient pu considérer que le port du masque est inutile, voire nuisible, comme s’il était impossible de faire passer le message qu’il faut se désinfecter les mains (avec de l’eau chaude, ce qui n’a jamais été recommandé pourtant !) avant de le manipuler. En réalité, l’OMS et en France le Conseil scientifique, semblent bien avoir dit aux politiques ce qu’ils espéraient entendre pour faire passer à la population la pénurie de masques.

Emmanuel Macron, en rechignant à porter un masque, a de surcroît donné un bien mauvais exemple aux Français.

Le masque est le premier des gestes barrière à appliquer, a fortiori lorsqu’une distanciation physique ne peut être observée. Or celle-ci n’est pas d’un mètre, comme on a voulu nous en convaincre, mais de plusieurs mètres, même à l’air libre, du fait de la transmission du virus par vaporisation, ce que la communauté prétendument scientifique et les pouvoirs publics s’acharnaient à nier en dépit du bon sens le plus élémentaire. Dans un lieu clos très fréquenté comme un bus, un métro ou un supermarché, le virus peut être en suspension dans une quantité suffisante pour contaminer de nombreuses personnes. Les Français ne veulent ni l’entendre ni le croire.

Il faut cesser de tourner autour du pot : le masque doit être OBLIGATOIRE dans l’espace public, sous peine de sanction immédiate et dissuasive. Ceux qui ne craignent par une amende et qui refusent de porter un masque, même si on le leur remettait, doivent être écartés de force (par exemple dans le métro).

Que veut-on ? Etre contraint dans un à trois mois de reconfiner tout le pays sous une cloche étouffante ?

Et question à Monsieur le Ministre de la Santé : a-t-on enfin lancé la production de centaines de millions de masques chirurgicaux sur notre territoire ?

 

Michel Taube

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

 

 

Directeur de la publication

La vraie facture Covid. L’édito de Michel Taube

Demain mercredi 20 janvier, le Premier ministre Jean Castex recevra les acteurs de la montagne pour leur confirmer que selon ses experts du Conseil scientifique et du la Haute Autorité de Santé,…
Michel Taube