Edito
06H55 - dimanche 17 mai 2020

Le Covid-19, c’est fini ! L’édito de Michel Taube

 

Les rues de France, tout particulièrement celles de Paris, la plus rouge des zones rouges, ont retrouvé leur foisonnement habituel. Les magasins ont rouvert, les salons de coiffure sont bondés, les restaurants sont de plus en plus nombreux à proposer des plats à emporter, en attendant d’accueillir des clients… Certes, on voit quelques énergumènes se balader avec un kleenex ou un bout de tissu sur le visage – ah oui, c’est un masque -, réminiscence d’une ancienne pandémie, celle du Covid-19. Dire qu’on avait accusé le gouvernement d’avoir mensongèrement raconté aux Français que les masques ne servaient à rien !

Les Parisiens s’agglutinent sur les berges des canaux, les joggers se frôlent dans la joie et l’insouciance (eux, au moins, ont compris dès le début de l’épidémie qu’il ne fallait surtout pas porter de masque), Edouard Philippe annonce aux Français qu’ils pourront partir normalement en vacances cet été (mais en France, le plus beau pays du monde). Il prend d’ailleurs 14 points dans les sondages, raison pour laquelle il pourrait être démissionné prochainement.

Sur les réseaux sociaux, les Corona-Blagues se font rares. Les chaînes infos commencent à se souvenir que tout (surtout les guerres) ne s’était pas arrêté avec le Covid-19. Pensons vacances, pensons foot, pensons spectacle !

Vivez le monde d’après… 

Inscrivez-vous au 2ème @Live Opinion Internationale le 18 mai 2020

 

Faites un don défiscalisé pour notre indépendance !

En principe, on devrait être au bord du gouffre économique, avec des millions de chômeurs et un décrochage par rapport à nos voisins, chez lesquels la récession est bien moins sévère que chez nous. Mais non. Là aussi, tout va bien ! Il n’y a pas si longtemps, il fallut presque une révolution pour que Macron lâche un peu de menue monnaie (à crédit) et là, les milliards pleuvent de partout : tourisme en berne : 18 milliards pour vous ! Air France, SNCF, restauration, PME, TPE, sans oublier les chômeurs et les SDF : l’argent tombe du ciel, celui de l’Europe puisque la France ne bat plus monnaie. Du bon euro donc, que les Allemands paieront !

En mars, on était brusquement passé d’une vie normale au « tous aux abris ». Et en mai, fais ce qu’il te plaît… Ou presque. A part quelques restrictions de moins en moins effectives, on retourne tout aussi soudainement à cette normalité (le monde d’après pourrait bien ressembler à celui d’avant). Du moins les Français, meurtris par le confinement plus que s’ils avaient subi un cataclysme nucléaire, veulent VIVRE ! Au diable la distanciation physique, les masques, les restrictions. Vive la fête, les apéros, les embrassades…

Oui, le Covid-19, c’est bel et bien fini ! Et quand bien même devrait-il revenir, le vaccin est déjà prêt, puisqu’on en est déjà à discuter si Sanofi devrait d’abord servir les Américains qui l’on financé (tout comme la Sécurité sociale, qui rembourse les médicaments vendus par Sanofi outre-Atlantique).

Il est donc grand temps de revenir à des questions fondamentales, philosophiques, existentialistes, comme « Neymar restera-t-il au PSG ? » ou « La proposition du Barça est-elle si juteuse ? »…

Qu’elle est belle l’insouciance post pandémique !

Nous aimerions y croire. Nous avons déjà prôné l’invention d’une nouvelle société du plaisir. Mais répétons-le à l’envi : oui, nous pourrons rependre la vie d’avant mais seulement si nous respections les gestes barrière et la sacro-sainte règle : #JamaisSansMonMasque !

Sinon, tenons-nous le pour dit : on n’en a pas fini avec le Covid-19 !

 

Michel Taube

 

 

 

 

 

 

 

Vivez le monde d’après… 

Inscrivez-vous au 2ème @Live Opinion Internationale le 18 mai 2020

 

Faites un don défiscalisé pour notre indépendance !

Directeur de la publication

Nicolas Bedos assassin ? L’édito de Michel Taube

Trop de « fils de… » accèderaient-ils à la célébrité par ce qu’ils sont fils de… ? Jean-Marie Bigard, futur candidat à l’élection présidentielle, parlerait de « fils de p… ». Si…
Michel Taube