Edito
07H55 - vendredi 1 mai 2020

Le 1er mai, dites-le avec des fleurs, offrez du muguet aux Ehpad, aux hôpitaux et aux médecins engagés contre le coronavirus. L’édito de Michel Taube

 

Cet article est paru le 27 avril 2020.

Enfin notre muguet a trouvé à qui sourire.

Le 1er mai, chers compatriotes, offrez du muguet aux EHPAD, aux médecins et aux hôpitaux. Une seule adresse : votre fleuriste préféré. A défaut de pouvoir ouvrir, il pourra prendre votre commande de muguet et la livrer aux soignants que vous aurez choisis.  

Pour notre part, la composition de muguet offerte par Messieurs Jackie Théart, Président de l’APHUMR (Association des producteurs horticoles usagers du marché de Rungis, bref les horticulteurs de la région parisienne) et Gérard Baesler, fleuriste à Antony dans les Hauts-de-Seine (92) pour les fleurs en pot, et qui était initialement destinée à l’Elysée pour le couple présidentiel, Brigitte et Emmanuel Macron, a trouvé preneurs !

La Maison Ferrari [notre photo], Ehpad à Clamart dans le 92, qui appartient au très respectable Ordre de Malte, son directeur Louis Matias, les cent vingt soignants et accueillants qui prennent en charge cent-soixante personnes âgées, nous ont reçu les bras ouverts. Nos clochettes de muguet raviront les hôtes de ce haut lieu de l’histoire de France, où naguère la Duchesse de Ferrari, qui posséda et vécut à l’Hôtel Matignon, fit construire ce magnifique bâtiment destiné à la fin du XIXème siècle à la retraite de gens de maison, Cet Ehpad appartient au réseau des établissements médico-sociaux membres de la FEHAP (Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne), organisation de référence du secteur privé non lucratif présidé par Marie-Sophie Desaulle et dont Antoine Perrin est le directeur général. 

Et puisque nous parlions d’histoire, rappelons que le muguet, coutume remontant à l’Antiquité grecque, fait partie de l’histoire de France. C’est Charles IX, le roi  de la Saint Barthélémy ( ! ), qui en offrit autour de lui le 1er mai 1561, de retour de l’une de ses permanentes chevauchées en forêt. En ajoutant en direction des belles dames de la Cour : « qu’il en soit désormais fait ainsi ». Plus récemment, Christian Dior en fit l’emblème de sa maison de couture. Elégance et raffinement, mais aussi, mais surtout, fleur surgie de l’hiver sylvestre ! Vie renaissante ! Il eut donc été judicieux au regard de l’histoire que les fleuristes fussent autorisés à le vendre le 1er mai, dans le respect des geste-barrière.

Pour revivre les pérégrinations de notre composition de muguet, lisez notre édito fleuri et revivez les 3 vidéos qui en ont constitué les principales étapes.

Et joyeux 1er Mai à tous !

 

 

Michel Taube

 

 

 

 

 

 

 

Directeur de la publication

Nicolas Bedos assassin ? L’édito de Michel Taube

Trop de « fils de… » accèderaient-ils à la célébrité par ce qu’ils sont fils de… ? Jean-Marie Bigard, futur candidat à l’élection présidentielle, parlerait de « fils de p… ». Si…
Michel Taube