Harold à la carte
Monde
Monde /
13H57 - mercredi 21 septembre 2016

Harold à la carte : l’Union européenne n’a pas été cassée par les conservateurs populaires d’Europe centrale

mercredi 21 septembre 2016 - 13H57

Le 16 septembre 2016, les 27 États qui souhaitent rester européens se sont réunis à Bratislava, capitale de la Slovaquie. Les nouveaux gouvernements, en Pologne, en Slovaquie et en Hongrie, ont viré à droite toute, dans un esprit à la fois conservatoire contre l’afflux des réfugiés, et identitaire face à ces migrants. Mais aussi face au rejet britannique des immigrés légaux d’Europe centrale, à savoir les 300.000 Polonais qui travaillent dans les services et le petit commerce en Grande-Bretagne.

Schengen, du nom de l’accord qui depuis 20 ans permet aux Européens de ne plus avoir de frontières physiques intérieures notamment, est fustigé comme responsable de la crise des migrants qui n’est pourtant pas le fait du régime des visas !

Malgré tout, le sommet de Bratislava a aplani les différences entre les 27 moyennant quelques compromis et une vision de l’avenir somme toute pas très claire. Pour un Sommet qui devait être la réponse de l’Union au Brexit, c’est peut-être un peu léger…

 

 

Harold Hyman