Edito / Editorial
Afrique /
15H39 - mardi 2 février 2016

La colère des Français binationaux est la colère de tous les Français : NON à la déchéance de nationalité dans la Constitution

mardi 2 février 2016 - 15H39

Une colère monte dans la société française. Nos politiques ne savent plus prendre à bras le corps les vrais problèmes (chômage de masse, désespérance sociale…) et essaient de détourner notre attention en nous tendant des chiffons rouges qui entretiennent les passions et divisent les Français sans rien régler de leurs problèmes.

C’est François Hollande et Manuel Valls, qui ont pourtant su rassembler les Français tout au long de cette terrible année 2015, qui ont brisé l’unité nationale le 16 novembre en mettant la question identitaire au cœur de la lutte contre le terrorisme.

Le projet de nouvel alinéa de l’article 34 de la Constitution réservé aux Français binationaux est une faute politique. Des personnalités de droite comme de gauche le pensent haut et fort et nous nous joignons à elles.

Proposer d’inscrire dans la Loi fondamentale une disposition réservée aux Français binationaux alors même que les terroristes sont dans leur grande majorité soit des étrangers soit des Français et que cette disposition ne changera rien au droit, c’est que l’on veut vraiment frapper les esprits par des symboles. Quel symbole ?

Ce projet de loi constitutionnelle crée deux catégories de Français, alors même que le pacte républicain à la française ne fait pas de distinction entre citoyens français et qu’une telle distinction vaut clairement discrimination dans l’esprit de la majorité de nos concitoyens.

Pire encore, ce projet crée deux catégories de Français dans le corpus des débats sur les racines du terrorisme ! Disons-le clairement : ce projet contribue parmi d’autres à la lepénisation des esprits et consolide l’ancrage du Front national comme premier parti de France. L’année électorale commence sous des auspices bien nauséabonds ! Nous ne vous disons pas MERCI, Monsieur le Président, Monsieur le Premier ministre.

Depuis novembre, nous sentons monter la colère parmi les Français binationaux, meurtris dans la mesure où ils se sentent dans leur immense majorité Français à 100 % et fiers de l’être.

C’est aussi pour ces Français, au nom d’une certaine idée de la fraternité, valeur cardinale de la République française, que nous lançons cet Appel aux parlementaires : ne votez pas le projet de loi sur la déchéance de nationalité qui ne concernera que les Français binationaux.

Pour que 2/5 des parlementaires rejettent le projet constitutionnel, objectif difficile à atteindre, nous en conviendrons, il n’y a qu’une solution : soyons des dizaines de milliers, voire plus, à dire NON à ce projet. Faisons le siège (pacifiquement et amicalement) de nos députés et sénateurs pour qu’en mars ils rejettent le projet et maintiennent le cap de l’unité du pacte républicain entre tous les Français. C’est possible si les Français s’approprient pleinement un débat qui les concerne tous…

 

Signez l’Appel aux parlementaires : Les binationaux n’ont pas besoin d’un alinéa spécifique dans la Constitution

Le vote utile

Appel au vote utile : un livre pour les indécis, les abstentionnistes et les perplexes… L’édito de Michel Taube
Michel Taube