Le Fil

23h01 - 22 mai 2014

Elections européennes : extrême-droite en mauvaise posture aux Pays-Bas

Alors qu’il était donné favori, du scrutin des européennes aux Pays-Bas, le parti d’extrême droite PVV (Parti pour la liberté) de Geert Wilders, ne serait qu’en quatrième position, selon un premier sondage de sortie des urnes.

19h24 - 22 mai 2014

Le PS relance le débat sur le droit de vote des étrangers

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a annoncé, jeudi que son parti allait « lancer une campagne à l’automne sur le droit de vote des étrangers ».

Il appellerait « à l’automne tous ceux qui pensent qu’il est nécessaire qu’il y ait le droit de vote des étrangers, en situation régulière évidemment, (pour qu’ils) participent à cette campagne »

 

17h46 - 22 mai 2014

Russie et Chine mettent leur veto sur la Syrie

Ce jeudi, la Russie et la Chine ont mis leur veto à un projet de résolution français à l’ONU qui comptait saisir la Cour pénale internationale (CPI) des crimes commis en Syrie par les deux camps.

17h34 - 22 mai 2014

Thaïlande : l’armée prend le pouvoir et suspend la Constitution

Jeudi, après plus de 7 mois de crise politique, les militaires ont confirmé leur coup d’Etat « pour que le pays revienne à la normale. » 

Après avoir décrété la loi martiale et déployé des soldats dans Bangkok, le chef de l’armée de terre, le général Prayut Chan-O-Cha, a confirmé jeudi 22 mai que ses forces avaient bien pris le pouvoir.

13h38 - 22 mai 2014

Nord du Mali : La France appelle à l’arrêt des hostilités

La France a appelé jeudi à l’arrêt des hostilités dans le nord du Mali, où s’affrontent l’armée et des groupes armés touareg, et réclamé une reprise urgente des négociations entre le nord et Bamako.

« Il est essentiel que les hostilités cessent et que des pourparlers inclusifs démarrent », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, jugeant « urgent que les parties reviennent à la table des négociations ».

11h12 - 22 mai 2014

En Tunisie, une nouvelle occasion de rendre la justice pour les violations passées

Human Rights Watch déclare, aujourd’hui, que les autorités tunisiennes devraient veiller à ce que les chambres spécialisées créées par la nouvelle loi sur la justice transitionnelle soient vraiment indépendantes et répondent aux normes internationales minimales de procès équitable. 

Les chambres spécialisées entendront des affaires de violations graves des droits humains, notamment celles commises pendant la présidence de Zine El Abidine Ben Ali.

10h43 - 22 mai 2014

Hassan Rohani : accord « très probable » sur le nucléaire

Le président iranien, Hassan Rohani, a déclaré aujourd’hui que les négociations entre Téhéran et les six pays (cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne) chargés de conclure un accord avec l’Iran sur son programme nucléaire devraient « très problablement » se conclure de manière positive d’ici à l’échéance du 20 juillet.

23h45 - 21 mai 2014

Nucléaire iranien : Téhéran accepte de nouvelles mesures de transparence

L’Iran et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sont d’accord pour mettre en oeuvre cinq nouvelles mesures. L’agence de l’ONU a annoncé mercredi que celles-ci devraient améliorer la transparence du programme nucléaire iranien. 

23h33 - 21 mai 2014

Sanctions américaines contre le Venezuela : « Toutes les options sont sur la table »

« L’impatience américaine grandit » selon le secrétaire d’Etat américain John Kerry en visite officielle d’une journée au Mexique. Il estime que pour résoudre la crise politique que traverse le pays, le gouvernement vénézuélien a « totalement échoué » à démontrer « sa bonne foi » dans le dialogue avec l’opposition. 

« Toutes les options sont sur la table », mais « nous espérons que des sanctions ne seront pas nécessaires » a ajouté le chef de la diplomatie américaine.

18h30 - 21 mai 2014

Le fils de Kadhafi ne sera pas jugé en Libye

La Cour pénale internationale (CPI) a rejeté aujourd’hui une demande en appel de la Libye qui voulait juger elle-même Seif al-Islam, fils de Mouammar Kadhafi, pour la répression sanglante de la rébellion de 2011.

La CPI ne peut poursuivre un suspect que si la justice nationale ne peut pas ou ne veut pas poursuivre ce dernier. La CPI considère que l’État libyen n’est pas en mesure le plein exercice de ses pouvoirs judiciaires sur l’ensemble de son territoire.