Edito
06H35 - mardi 14 décembre 2021
France

Madame Anne Hidalgo, les survivants et les descendants des victimes de la Shoah exigent des excuses ! L’édito de Michel Taube

 

Madame Anne Hidalgo, vivons-nous, vous et moi, dans le même pays ? Vous avez entendu récemment des « Sale musulman, sous-race de musulmans, on va tous vous exterminer » ?

Madame Anne Hidalgo, vous avez vu au cinéma ces films qui dénoncent le cancer que représentent les musulmans en France et décrivent par le menu leurs défauts, leur vilénie et le danger qu’ils représentent pour la race française ?

Madame Anne Hidalgo, vous l’avez lu le « Mein kampf » d’un candidat français à l’élection présidentielle ?

Au fait, Madame Anne Hidalgo, vous êtes au courant ? On dit qu’il se prépare en secret la solution finale pour déporter, gazer, exterminer des millions de musulmans de France.

Non, Madame Anne Hidalgo, les musulmans de 2021 ne sont pas les juifs des années 30. A ce que je sache, aucun musulman n’a été tué par des hordes qui pourchassent dans les rues de Paris, Perpignan ou Marseille les musulmans.

Madame Anne Hidalgo, où sont les lois antimusulmanes, la haine d’État, le Vel d’Hiv, les camps de concentration et d’extermination ? Avec cette comparaison dangereuse et historiquement fausse, vous relativisez la Shoah, vous participez au révisionnisme, voire au négationnisme qu’une certaine extrême droite et qu’un certain islam politique cultivent méthodiquement.

En mémoire des 75000 juifs déportés et exterminés parmi les 6 millions de juifs assassinés en Europe dans les années 30, leurs descendants, quand il y en a, pleurent Madame Anne Hidalgo, votre comparaison, pire votre analogie ! Et nous vous demandons des excuses !

Islamophobie

Révisionnisme historique, atténuation de l’atrocité des crimes contre l’humanité et du génocide préparés dans le climat des années 30, vous tombez aussi, Madame Anne Hidalgo, dans la caricature de l’islamophobie et de l’islamo-gauchisme néo féministe et écolo-pastèque, dont vous êtes déjà prisonnière dans votre majorité municipale à Paris et dans votre campagne présidentielle.

Depuis hier, des citoyens de confession musulmane, républicains et laïcs, qui connaissent mieux l’histoire que vous, m’ont appelé pour condamner vos propos ! Ils en ont marre qu’on veuille leur faire croire qu’ils sont victimes et en danger en France. Hier, Madame Anne Hidalgo, nous évoquions avec eux l’appel du futur Mohammed V qui, le 3 septembre 1939, appela à sauver la France et la liberté qu’elle incarne plus que toute autre patrie. Ces musulmans, qui ont toujours fait le pari de la liberté et du respect d’autrui, sont choqués par vos propos et votre révisionnisme historique.

Madame Anne Hidalgo, arrêtez donc de faire croire aux musulmans de France qu’ils seraient les bouc-émissaires de la crise française. Madame 3%, arrêtez de faire du Mélenchon, du Obono, rompez avec cette gauche communautariste partie désespérément à la chasse de quelques voix pour la présidentielle.

A Perpignan, Madame Anne Hidalgo, vos propos reprenaient au fond la même rengaine qu’une Assa Traoré à la une de Jeune Afrique début 2021 : « les Arabes et les Noirs vivent en danger en France ». Bientôt Assa Traore fera-t-elle la première partie de vos meetings ?

Madame Anne Hidalgo, vous le savez très bien. Et vous feignez de l’ignorer par bas instincts électoralistes et une tentative désespérée de survie politique : « nos compatriotes musulmans ne sont pas les bouc-émissaires de la crise française ».

C’est vrai, nos concitoyens musulmans ne sont pas responsables du manque d’autorité de l’Etat et de la société française vis-à-vis de l’Islam radical, des incivilités religieuses (le hijab n’est pas un vêtement français) et de tous ceux qui haïssent la France.

Mais ces « étrangers », pardon ces Français, nul n’a souhaité (sauf quelques extrémistes que nous condamnons évidemment) ne serait-ce que les agresser, appeler à les pourchasser, encore moins à les déporter ni les exterminer !

Non, Madame Hidalgo, « ce langage des années 30 qui honnissait l’étranger, qui exaltait la haine des juifs, ils [ne, NDLR] l’appliquent [pas, NDLR] aux musulmans, dans une vision séparatiste, essentialiste, communautariste, ni en diabolisant l’islam. […]

Madame Anne Hidalgo, les communautaristes, ce n’est pas nous ! Les communautaristes, ce ne sont pas les Français ! Ce sont les islamistes (et non tous les musulmans), ce sont ces centaines d’auteurs d’attentats terroristes, ces centaines de milliers d’hommes qui soumettent les femmes à leur diktat au nom d’un Islam dévoyé, ces jeunes Français de confession musulmane qui n’ont pas attendu Eric Zemmour pour considérer que la Chariah est supérieure aux lois de la République.

Enfin, voyons, Madame Anne Hidalgo, puisque vous invoquez la violence des années 30, ce ne sont pas des Français laïcs, chrétiens ou juifs qui ont posé des bombes, assassiné des caricaturistes, des prêtres et des enfants (ah, des juifs encore) depuis les années 2010 (et bien avant) !

Madame Anne Hidalgo, vos paroles exigent des excuses. Mais, en attendant, il est un silence qui nous assourdit : qu’attendent les candidats à la présidence de la République pour dénoncer vos propos abjects ? Seule Marine Le Pen, éternellement en quête de fréquentabilité, a condamné votre comparaison. Certes, Eric Ciotti s’est exprimé.

Mais qu’attend Valérie Pecresse ? Et Emmanuel Macron ? Mercredi soir sur TF1 ?

 

Michel Taube

Directeur de la publication

Les calomnieuses. L’édito de Michel Taube

Sophie Tissier, cette calomnieuse qui attaque Eric Coquerel, va peut-être nous ouvrir les yeux sur les dérives scandaleuses qui déstabilisent la société française. La lutte contre les violences faites aux femmes (mais…
Michel Taube

Les opinions week-end de Michel Taube

Bonne nouvelle : nous aurons moins de lois ! Cette Assemblée impossible à gouverner sortie des urnes législatives aura du bon finalement ! Obligés de négocier, de chercher des majorités ponctuelles, les députés voteront moins de lois !…
Michel Taube