Afriques
12H56 - mercredi 2 juin 2021

L’« Afro-Burger » par Dalida Inyongo

 

Au départ j’ai toujours refusé de cuisinier des hamburgers pour mes clients. Je réservais ce plat à mes enfants. Dans notre culture africaine, un hamburger n’est pas considéré comme un met sérieux, c’est plutôt un plat enfantin. Pourtant lorsque je retourne chez moi, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, je constate un grand nombre de fast-foods qui « poussent » comme des champignons après un orage, aux quatre coins de la capitale : kebabs, tacos, etc.

Toutes ces nouvelles façons de consommer faisant référence aux habitudes culinaires occidentales ne m’ont jamais tentées…Malgré ce rappel à l’esprit collectif des anciens, cette cuisine fait de plus en plus d’adeptes, notamment dans les milieux « branchés » congolais.

Une fois arrivée à Paris, j’ai remis en question ma carte, en réinventant mes plats. J’ai donc choisi de revisiter la constitution du hamburger que les Parisiens ont pour habitude de consommer, et je l’ai adapté alors à la mode africaine. Je me suis tout simplement dit : pourquoi ne pas créer un « Afro-burger », mariage de ce métissage entre l’Afrique et l’occident ? La synthèse des saveurs ancestrales africaines avec les produits classiques réservés à la composition du hamburger. Pour être au plus près de mon envie de partager mes racines gastronomiques et la modernité d’ici, j’ai souhaité choisir des produits de qualité pour concocter ce nouveau plat à ma carte. J’ai toujours évolué dans un milieu culinaire convivial, généreux et authentique, mais si je me retourne un peu sur mon parcours en Belgique, j’ai aussi constaté que ce monde gastronomique était assez figé. Ma récente arrivée dans la capitale française m’a fait prendre conscience que ma cuisine devait évoluer, s’adapter aussi aux goûts des gens ici, sans jamais dénaturer mes réalisations. Cette ville est un véritable tourbillon gastronomique et je suis, depuis six mois, confrontée à une quête permanente d’excellence culinaire. J’ai alors décidé de repenser mes plats, en faire évoluer les saveurs…tout en cherchant à surprendre mes nouveaux clients.     

Cet « Afro-Burger » est la première pierre à l’édifice de ma nouvelle cuisine, magnifiée par l’exigence requise par cette ville Lumière, merveilleuse, toujours en quête de nouveautés. 

La viande hachée pur bœuf, agrémentée d’épices magiques et d’herbes sauvages, récentes trouvailles à Château Rouge, est achetée à la boucherie Mas, dans le bas de rue des Martyrs et les pains « Bun », eux, proviennent de la célèbre boulangerie « Mamiche », rue Condorcet, tous deux situés dans le quartier où j’habite, le IXème arrondissement. J’y ai saupoudré une petite touche personnelle avec les bananes plantain « assaisonnées » d’éclats de fleur de sel de Guérande.

Enfin, ce plat ne serait pas complet si je n’avais repris la recette d’une sauce de famille. En effet, j’ai ajouté un léger soupçon d’exotisme à la mayonnaise légendaire de ma belle-mère, un cordon bleu bourguignon aux secrets de cuisine bien gardés depuis plusieurs générations.

 

Dalida INYONGO

Restaurant Ternoir

3, rue de Mulhouse

75002 Paris

 

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

L’homme de Tunis

Série : retour sur l'actu de l'été 2021 en photo ! Lutter contre la corruption et la dégradation des infrastructures publiques, voilà ce que propose le président Kaïs Saïed.
Deborah Rudetzki

Sahel : la réflexion s’impose pour espérer encore !

Depuis déjà plusieurs années, on a pu constater que la « communication », tant française qu’Africaine peut avoir des effets dévastateurs pour la compréhension entre les peuples. C’est vrai que l’empressement, la hâte avec…

Macron l’Africain, le retour ? L’édito de Michel Taube

  Les deux photos sont saisissantes… Le 28 novembre 2017 à l’université de Ouagadougou au Burkina-Faso, Emmanuel Macron réveilla l’espoir d’une nouvelle relation de la France avec l’Afrique. Un discours tourné résolument…
Michel Taube