Sois belle et ouvre la
08H15 - samedi 9 mars 2019

Et si les femmes prenaient le pouvoir en Afrique ? Le « Sois belle et ouvre la » d’Alphonsine Mikouiza

 

En cette semaine du 8 mars, Journée internationale des femmes (telle est la mention officielle des Nations unies), Opinion Internationale et notre rubrique « Sois belle et ouvre la » présentent cinq femmes. Cinq points de vue sur le monde. Cinq femmes engagées, chacune dans son domaine d’excellence : inégalités, lutte contre les préjugés, agriculture, relations publiques, familles monoparentales, plafond de verre dans les affaires, c’est partout que les femmes réinventent le monde. Avec les femmes, tomorrow is today !

Et si les femmes prenaient le pouvoir (politique) en Afrique ? L’Afrique a l’avenir devant elle paraît-il ? Les start-up, les femmes entrepreneuses, les artistes… Le foisonnement de la jeunesse donne l’espoir effectivement d’un renouveau africain annoncé.

Mais là où nous observons un vrai blocage potentiel, c’est dans l’espace politique : combien de pays tardent à faire le choix de l’Etat de droit et de la transition démocratique ? Nous nous épargnerons ici la longue litanie des pays africains aux mains de dynasties politiques. L’Afrique, continent des démocratures ?

Il est certain que la confiscation du pouvoir politique dans de nombreux pays africains, avec l’exode des nouvelles élites, les systèmes de corruption et la propagation de la gangrène islamiste qu’elle a entraînés ou n’a pu empêchés, freinent le développement des économies africaines et le partage des richesses du continent au bénéfice des peuples africains.

Les femmes souffrent plus que les hommes de ce terrible fossé entre la richesse d’un continent et la misère d’un peuple.

Les femmes sont généralement moins corruptibles que les hommes, plus pragmatiques, plus sincères, plus courageuses. Mais elles ignorent trop souvent leur pouvoir ! Beaucoup d’entre elles ouvrent les yeux aujourd’hui.

Les femmes au pouvoir en Afrique ? Beaucoup d’entre elles se rêvent enfin en alternatives politiques.

Et face à la montée de l’islamisme radical dans de nombreux pays africains, les femmes, elles le savent, ont plus à perdre que les hommes (même si l’on observe avec effroi combien d’entre elles sont devenues djihadistes en Syrie, en Europe et en Afrique !).

Nous aurions pu citer de nombreux pays. Mais prenons le Congo Brazzaville, pays tenu de main de fer par Denis Sassou Nguesso, qui prépare déjà son fils à sa succession. Pays aux richesses innombrables dont la population vit en grande majorité sous le seuil de pauvreté. Etat en quasi faillite dont le FMI hésite à renouveler son soutien quasi chirurgical.

Les opposants y ont du mal à s’organiser. Beaucoup sont en prison ou en exil. Des femmes ont décidé de s’engager plus : Alphonsine Mikouiza est de celles-ci.

Militante des libertés au Congo Brazzaville, cette Franco-Congolaise a fait ses armes à la tête de l’UNEC (Union Nationale des Etudiants du Congo) en 1991 du temps de la Conférence nationale, parenthèse démocratique dans un destin autocratique pour ce petit voisin et cousin de la RDC.

En France, la voici professeur d’économie et gestion et doctorante en droit international public. Co-fondatrice du défunt CNRT (Conseil National de la Résistance et de la Transition), elle est aujourd’hui présidente de l’ACRD-Congo (Association pour le Combat Républicain et Démocratique).

Son intuition est double : commencer par mobiliser des femmes, certes sans écarter les hommes, puis s’engager dans un travail de fond pour fédérer les oppositions. Objectif 2021 et la prochaine élection présidentielle au Congo. Il ne faudra pas trop de deux ans pour donner un nouvel (un ultime ?) espoir de démocratie et de libertés au peuple congolais.

Sois belle et ouvre- la ? C’est tout le mal qu’elle se souhaite, qu’on lui souhaite, pour elle, pour les femmes africaines et pour l’Afrique !

 

Michel Taube

 

Nos portraits de la semaine pour la journée de la femme :

Sois belle et ouvre la selon Sihem Souid Felten, la nouvelle pasionaria des RP diplomatiques – spéciale Journée de la femme

Et si les femmes prenaient le pouvoir en Afrique ? Le « Sois belle et ouvre la » d’Alphonsine Mikouiza

« Soyons audacieuses ! » : le manifeste culinaire et politique de Mathilde Fachan pour « Sois belle et ouvre la » et la Journée de la femme

Liza Fetissova, l’âme russe à Paris : Sois belle et ouvre la spéciale Journée de la femme

Cécile Plaisance explose les préjugés : Sois belle et ouvre la spéciale Journée de la femme

Sois belle et ouvre-la : la limousine ou l’excellence du monde paysan au féminin

Directeur de la publication