In the middle
Moyen-Orient /
12H34 - mardi 6 mars 2018

« In the Middle » : bâtir des passerelles au milieu des enjeux complexes du Moyen-Orient. L’édito de Michel Taube

mardi 6 mars 2018 - 12H34

FR

Sous l’avalanche des analyses des multiples organes de presse et des Think tank internationaux qui scrutent au jour le jour les évolutions du Moyen-Orient, il pouvait paraître une gageure pour Opinion Internationale de créer sa rubrique « In the Middle ». Pourtant, si nous le faisons, c’est parce que cette rubrique ne prétend pas à l’objectivité désincarnée. Avouons-le, nous avons une petite idée derrière la plume et peut-être même une ambition…


Nous pensons, en effet, que la question du Moyen-Orient ne peut pas, et ne doit pas, obéir exclusivement aux intérêts froids des Etats, notamment à ceux des grands joueurs internationaux, à leurs angoisses énergétiques ou à l’élan mortifère des groupes qui cherchent à imposer leur vérité par le fer et le feu.

Parce qu’il est une Terre sainte pour les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans, le Moyen-Orient est un espace commun à l’humanité. Nos civilisations s’y sont construites. Nos références culturelles et religieuses y ont pris naissance. La séparation des empires romains d’Occident et d’Orient a sonné très tôt le divorce, mais jamais l’oubli ni l’attiédissement des passions. C’est une évidence : Orient et Occident nourrissent mutuellement amour et haine.

Aujourd’hui, le Moyen-Orient ce sont des peuples, des femmes et des hommes, opprimés, séparés, bousculés ou parfois jetés sur les chemins d’une nouvelle tragédie à l’ampleur jamais vue. Ce sont des fractures politiques, ethniques, économiques, religieuses, enracinées dans le temps long de l’histoire qui bougent comme autant de plaques tectoniques alors qu’on les pensait endormies.

Le Moyen-Orient, c’est une métaphore de l’humanité toute entière. Une métaphore qui nous interpelle par le mélange détonnant qu’elle recèle en son sein : des intérêts stratégiques souvent opposés, des croyances millénaires enracinées et des ressorts d’un passé souvent mythifié. C’est cette conjonction singulière qui menace aujourd’hui d’embraser un village planétaire multipolaire, c’est-à-dire imprévisible.

C’est du Moyen-Orient que la vague terroriste qui ensanglante le monde entier est partie. C’est sur ces mêmes terres que se gagnera la guerre contre le terrorisme islamiste. C’est là-bas qu’il faut y chercher les solutions. Nous en sommes convaincus !

« In the middle » ou le choix du juste milieu

Avec sa rubrique « In the Middle », Opinion Internationale s’est fixé une ligne éditoriale : décrypter les ressorts des événements, des acteurs et des coulisses qui font l’actualité du Moyen-Orient, mais surtout créer des ponts, baliser des zones de consensus, faire émerger ce qui constitue la commune humanité par-delà les différences et les intérêts du moment.

Pour autant, nous ne sommes pas naïfs ! Opinion Internationale ne croit pas à l’existence d’une clé secrète qui ouvrirait la porte d’un jardin d’Eden de paix et d’harmonie au Moyen Orient. Nous connaissons la loi d’airain des relations internationales : les intérêts, pas les amitiés. Nous savons aussi que les religions, souvent, parviennent plus difficilement à rassembler les hommes qu’à les diviser.

Nous sommes convaincus aussi que pour traiter la globalité des problèmes du Moyen-Orient, rien ne vaut tant que d’en appréhender, par touches successives, ses réalités et ses innombrables complexités. Les divisions religieuses et politiques au sein de l’Islam, la relation du monde arabe avec le monde perse, le terrorisme islamiste et ses racines idéologiques, la quête légitime d’un Etat palestinien et la recherche d’une sécurité durable pour Israël, la préservation d’un Liban multiconfessionnel, l’évolution de la péninsule arabique et le sauvetage du Yemen, le blocus du Qatar par l‘Arabie Saoudite et ses alliés, la recherche d’une solution politique viable pour la Syrie et pour les Kurdes, les chrétiens d’Orient abandonnés à leur triste sort, voilà autant de sujets qui nous interpellent. Avec « In the Middle », Opinion internationale est bien décidé à porter un nouveau regard sans autre préjugé que de contribuer, aussi modestement soit-il, à la construction de réflexions pour un nouveau Moyen Orient, c’est-à-dire pour un monde plus stable.

Bâtir des solutions…

Oui, il est possible de faire bouger les lignes ! Nous croyons dans la volonté des peuples de vivre dignement. Nous ne prônons pas l’imposition de la démocratie à l’occidentale mais nous croyons dans l’ouverture progressive des régimes et des sociétés pour bâtir le Moyen-Orient de demain. Nous avons foi dans la vertu de la diversification économique, du commerce régional, de l’économie de la connaissance, de la culture, des arts et du sport, bref dans les solidarités concrètes pour dépasser les tensions. Dans les pires conflits il y a toujours des solutions et à tout le moins des passerelles à bâtir. «In the middle» en sera le reflet.

Pour ce faire, nous montrerons les lumières et la modernité de l’Orient. Nous donnerons la parole aux experts mais aussi aux acteurs de la région, comme nous l’avons commencé avec linterview de Sheikh Mohammed bin Abdulrahman Jassim Al-Thani, Vice Premier-ministre et Ministre des Affaires étrangères du Qatar. D’autres suivront. De tous les camps, de tous les horizons. Mais en prenant toujours le parti de la stabilité, de la paix, des solutions concertées. Le multilatéralisme plutôt que les décisions unilatérales.

En choisissant la voie du milieu, nous prenons sans doute le risque d’en mécontenter beaucoup. Mais, comme l’écrivait Rousseau dans «Le contrat social», la raison finit toujours par l’emporter sur les passions. Les Français et les Allemands en savent quelque chose.

«In the middle» a un goût de diplomatie française et européenne : parler avec tout le monde, discuter, discuter encore, écouter, déceler les petites failles dans les postures figées, suggérer les convergences, limer les aspérités, proposer des pistes de sorties de crise. Le dialogue est une arme de construction massive…

Au cœur de la rubrique, Opinion Internationale organisera régulièrement des conférences sur les principaux blocages dont souffre le Moyen-Orient. Première édition à Paris, le mercredi 14 mars 2018, avec une conférence internationale sur la crise du Conseil de Coopération du Golfe. Les inscriptions sont ouvertes…

Parce que le Moyen Orient mérite mieux que le seul écho du bruit, de la fureur et des larmes, « In the Middle » a pris le parti de la réflexion, de la paix et de la stabilité. Un engagement sans concession.

Michel Taube

@Opinion_Inter

alt

ENG

Given the avalanche of the analyses from all sorts of media outlets and international think tanks that scrutinize the developments in the Middle East every day, creating its own section “In the Middle” could seem quite a gamble for Opinion Internationale. Yet, if we have decided to do so, it is because this section does not aspire to a standpoint of disconnected objectivity. To be frank, we do have an idea behind our pens, even some ambition.

We believe that the Middle East question cannot and should not be exclusively subject to the cold-hearted interests of States, particularly those of the major international players, their fears for their energy sources or the deadly thrust of groups seeking to impose their truth by waging war.

The Middle East is the Holy Land for Christians, Jews and Muslims alike, and is thus a region shared by all humanity. Our civilisations were built there. Our cultural and religious references came into being there. The split between the eastern and western parts of the Roman Empire tolled the divorce at a very early date, but not the forgetting nor the cooling of passions. It is all too obvious that both the East and the West breed love and hatred for each other.

Today, the Middle East is filled with peoples, men and women who are oppressed, separated, harried and sometimes thrown onto the paths leading to some new tragedy on a scale never seen before. The divide runs along political, ethnic, economic and religious lines that go far back in history and move like tectonic plates once thought to be dormant.

The Middle East is a metaphor for the whole of humanity, which challenges us with its stunning hidden mix of often opposing strategic interests, deep-rooted age-old beliefs and forces from an oft-mythologised past. Today, this unique convergence threatens to engulf the multipolar and thus unpredictable global village.

The wave of terrorism that has bloodied the entire world started there. Thus, the war against Islamic terrorism must be won in these same lands. The solutions must be found there. Of that, we are firmly convinced!

In the Middle or the choice of the middle way

The editorial line that Opinion Internationale has chosen for its section “In the Middle” aims not only to decipher the forces driving the events, players and backstage making the news in the Middle East. Above all, it will strive to make the links, mark out the areas of agreement and bring to the fore what constitutes a common humanity beyond the differences and interests of the moment.

However, we are not naïve! Opinion Internationale does not believe in some secret key that would open a Garden of Eden full of peace and harmony in the Middle East. We are well aware of the iron law of international relations that puts interests before friendship. We also know that the various religions often find it more difficult to bring people together than to divide them.

We are also certain that handling the problems of the Middle East as a whole is best done by grasping its realities and innumerable complexities one after the other. Among the issues challenging us come the religious and political divisions inside Islam, the relations between the Arab and Persian worlds, Islamic terrorism and its ideological roots, the legitimate quest for a Palestinian state and the search for lasting security for Israel, the preservation of a multifaith Lebanon, the evolution of the Arab peninsula and the rescue of Yemen, the blockade of Qatar by Saudi Arabia and its allies, the search for a viable political solution for Syria and the Kurds, and the Christians in the East left to their fate. Through “In the Middle”, Opinion Internationale wants to bring a new perspective with no other bias than to contribute, even in just a small way, to thinking in terms of a new Middle East, that is, a more stable world.

Building solutions

Moving the lines is possible! We believe that all peoples wish to live in dignity. We are not advocating imposing western-style democracy. Instead, we believe in the gradual opening-up of regimes and societies to build the Middle East of tomorrow. We have faith in the virtues of economic diversification, regional trade, the knowledge economy, culture, the arts and sport, that is, in short, in concrete forms of solidarity to get beyond tensions. Solutions or at least bridges can be built even in the worst of conflicts. “In the Middle” will reflect this stance.

To do so, we will show the leading lights and the modernity of the Middle East. We will give voice to both the experts and the players in the region, beginning with an interview of H E Sheikh Mohammed bin Abdulrahman Jassim Al-Thani, Deputy Prime Minister and Minister of Foreign Affairs of Qatar. Others will follow, from all sides and horizons, but always in support of stability, peace and joint solutions, that is, multilateralism instead of unilateral decisions.

By choosing the middle path, we will surely upset quite a few people. However, as Rousseau wrote in his “Social Contract”, reason always prevails over emotions. The French and the Germans know that very well.

“In the Middle” has a flavour of French and European diplomacy: talking with everyone, discussing, more discussing, listening, finding the small loopholes in rigid positions, suggesting convergence, smoothing asperities or proposing possible solutions to crises. Dialogue is a powerful weapon for building.

At the heart of the topic, Opinion International will be organising regularly conferences on the main blockages afflicting the Middle East. The first conference, which will be held in Paris on Wednesday 14 March 2018, will be on the blockade of Qatar. Bookings are now open.

Since the Middle East deserves more than just an echo of noise, fury and tears, “In the Middle” has taken the side of reflection, peace and stability, an uncompromising commitment.

Michel Taube

@Opinion_Inter

Directeur de la publication