Monde / World
Afrique /
16H51 - jeudi 22 octobre 2015

Brazzaville : incertitudes sur une réunion de concertation après des heures de résidence surveillée des opposants

jeudi 22 octobre 2015 - 16H51

Photo sassou

 

Alors que les derniers épisodes de violence au Congo Brazzaville ont fait quatre morts et 10 blessés, la situation semble se tasser dans les rues du pays, en proie à la désobéissance civile. Ces évènements font suite à la tentative de violation de la constitution du président Denis Sassou Nguesso.

Si pour le moment le calme est revenu dans le pays, les leaders de l’opposition sont supposés participer à une médiation, avec la majorité présidentielle, moderée par l’archevêque de Brazzaville (désigné par M. Sassou) aujourd’hui à 16h (heure de Brazzaville). Les opposants vont bien se réunir en vue d’une réunion de concertation après plusieurs heures de résidence surveillée pour quelques uns des leaders de l’opposition dont Parfait Kolélas. La médiation arrive deux jours seulement avant le référendum prévu dimanche.

Le Président de la République avait  pris soin de placer en résidence surveillée les leaders de l’opposition comme le rapporte Parfait Kolélas. Cependant, tout semble donc indiquer que la médiation est un effet de manche pour calmer les opposants et permettre au Président de gagner du temps pour atteindre son but : l’organisation du référendum.

 

Signez l’Appel « Dégage Sassou » : le cri du peuple congolais et de l’opinion internationale

Journaliste