Edito / Editorial
Europe /
12H45 - jeudi 24 mai 2012

Lettre ouverte à Mireille Dumas et Cyril Féraud pour l’Eurovision en Azerbaïdjan

jeudi 24 mai 2012 - 12H45

 

Madame Mireille Dumas et Monsieur Cyril Féraud,

 

Vous êtes journalistes et animateurs et allez présenter samedi soir l’un des événements les plus populaires de la télévision : le concours Eurovision de la chanson.

En tant que Français et citoyen du monde, j’espère sincèrement comme vous que la chanteuse Anggun portera haut et fort les couleurs de la France. Elle incarne somme toute une certaine idée, plurielle et tolérante, de notre pays.

Samedi soir, plus de 100 millions de téléspectateurs, dont 5 millions de Français, seront devant leur petit écran et écouteront les commentaires des animateurs de cette cérémonie. En France, c’est à vous, Madame, Monsieur, qu’est dévolue cette noble tâche. C’est à vous que reviendra le plaisir de présenter notamment le pays hôte de l’Eurovision…

Vous n’êtes pas sans savoir que cette édition 2012 se tient en Azerbaïdjian grâce à la victoire de Ell & Nikki l’an passé. Certainement y êtes vous déjà.

L’Azerbaïdjan a mis les petits plats dans les grands pour accueillir cet événement international et montrer sa puissance d’Etat producteur de pétrole et de gaz. Ce pays est aussi, malheureusement, un des pays européens (membre du Conseil de l’Europe) où le manque de libertés et la pauvreté frappent durement la population.

De nombreuses ONG ont rendu publics des rapports éloquents et bien tristes sur la situation du pays. Une de nos consœurs, Farida Cherfaoui, en restitue l’essentiel dans son article pour www.opinion-internationale.com.

Pour ne prendre qu’un exemple : vos confrères journalistes d’Azerbaïdjan sont durement entravés dans l’exercice de leur métier. Plusieurs sont emprisonnés : Zaur Guliyev et Vugar Gonagov de Khayal TV (depuis le 13 mars 2012), Anar Bayramli de Fars News et Sahar TV (depuis le 17 février 2012), Avaz Zeynalli du journal Khural (depuis le 28 octobre 2011) et Ramin Bayramov du site internet Islamazeri.az (depuis le 11 juillet 2011).

Madame Dumas, Monsieur Féraud, nous sommes parfaitement conscients de la neutralité qu’impose la mission de présenter l’Eurovision. Mais nous voudrions en même temps vous rappeler à votre conscience professionnelle qui est de dire les choses, sans violence ni parti pris.

Lorsque vous parlerez de l’Azerbaïdjan samedi soir à des millions de Français et de téléspectateurs francophones de par le monde, il nous paraîtrait honnête que vous disiez que des journalistes sont emprisonnés dans ce pays, que les libertés y sont bafouées et que l’Eurovision – et les valeurs européennes que porte ce concours – pourrait inspirer le pouvoir et le président Ilham Aliev pour démocratiser le régime.

Ce serait faire œuvre de journaliste autant que d’animateur.

Samedi soir, nous serons devant notre poste de télévision, nous soutiendrons les concurrents en espérant que les meilleur(e)s gagnent, mais nous penserons aussi à toutes les victimes du régime azéri dont vous serez, nous l’espérons, Madame, Monsieur, le porte-voix le temps d’une soirée et d’un instant.

 

Michel Taube

Fondateur d’OI – Opinion internationale

oi.michel.taube@gmail.com

Le vote utile

Appel au vote utile : un livre pour les indécis, les abstentionnistes et les perplexes… L’édito de Michel Taube
Michel Taube